projet de territoire

Publié le 09/06/2016


Améliorer les transports, favoriser le développement économique, l’emploi et la formation – particulièrement en direction des jeunes – faire de Grand Paris Sud un territoire exemplaire en matière de développement durable… Tels sont quelques uns des grands enjeux du Projet de territoire que l’agglomération adoptera en fin d’année.

Au fait, c’est quoi, le Projet de territoire ?

La réponse est résumée de façon assez simple dans le premier article de la loi de 1999 sur les communautés d’agglomération :

« Ces communes s’associent […] en vue d’élaborer et de conduire ensemble un projet commun de développement urbain et d’aménagement de leur territoire. »

Bref, une agglomération du XXIe siècle, ce n’est pas seulement un périmètre et des compétences, mais aussi une certaine façon d’anticiper l’avenir.

« Nous avons besoin de nous projeter dans une vision d’avenir, explique Michel Bisson, président délégué, en charge de la conduite de ce Projet. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un programme, mais plutôt d’une feuille de route, destinée à fixer des objectifs concrets, à suivre l’avancée des réalisations et à rendre compte de l’action de l’agglomération.»


Les douze travaux de Grand Paris Sud

La réflexion autour de ce Projet a débuté au printemps, au sein du conseil communautaire puis dans les 24 conseils municipaux. Les élus ont planché sur 12 thèmes de travail, de l’aménagement à la démocratie locale, en passant par les transports, le renouvellement urbain, le développement économique et le développement durable. Ces pistes de travail ont donné lieu à 16 défis à relever à court et moyen terme, par exemple améliorer la qualité de service, la ponctualité et la sécurité du RER D, avoir un territoire alimenté principalement en énergies renouvelables ou encore câbler 100 % de la population dont 80 % en 2020.

La société civile concernée

Association et concertation sont deux des maîtres mots de la démarche.

« La construction d’une identité propre et d’une ambition partagée ne peut se faire qu’avec l’ensemble des acteurs du territoire : les habitants bien entendu, mais aussi les partenaires économiques et sociaux »

, répète volontiers le président Francis Chouat. Cette concertation a débuté en interne avec les agents de la collectivité, et à l’extérieur, avec les partenaires économiques, les représentants du monde associatif, les pré-ados et les adolescents des conseils locaux ou municipaux de jeunes. Des réunions publiques seront organisées dans les semaines qui viennent en différents points de l’agglo.

La concertation en chiffres
  • 12 ateliers de réflexion proposés aux agents de Grand Paris Sud
  • 12 thématiques définies par les élus
  • 13 conseils d'enfants / jeunes participants à l'élaboration du Projet
  • 250 partenaires associés au Projet de territoire (acteurs économiques, responsables d'établissements ou d'organismes publics ou privés, représentants d'associations...)


Carte d'identité de Grand Paris Sud : l'agglomération en chiffres
  • 222,2 km² : surface totale de Grand Paris Sud dont 67 % d'espaces verts et naturels
    La vallée de la Seine a joué un grand rôle dans la structuration urbaine du territoire, accueillant voies de communication, urbanisation et population, les plateaux se sont ensuite progressivement peuplés.
  • 337 717 habitants au recensement 2013
    La population de Grand Paris Sud compte 337 717 habitants en 2013, ce qui en fait la 4e entité administrative francilienne en nombre d'habitants, après la métropole du Grand Paris, les nouveaux EPCI Seine-Aval, Roissy-en-France et Saint-Germainen-Laye-Bezons.
  • + 1,1 % / an de croissance depuis 2007
    Avec 1,1% d'augmentation annuelle de sa population entre les recensements de 2008 et de 2013, Grand Paris Sud est l'un des moteurs de la croissance démographique francilienne. Elle est supérieure tant à celle de l'Île-de-France (+ 0,5 % /an) qu'à celle de la Seine-et-Marne (+ 0,9 %) et de L'Essonne (+ 0,8 %).
  • 2,2 jeunes de moins de 20 ans pour une personne de 60 ans et plus
    L’indice de jeunesse mesure le nombre de jeunes de moins de 20 ans pour une personne de 60 ans et plus. Plus il est élevé, plus la population est jeune. L’indice de jeunesse de Grand Paris Sud en 2012 est élevé (2,2) comparativement à la valeur francilienne (1,4) et celle des territoires avoisinants.
  • 122 068 ménages en 2012
    + 1,2 % par an de croissance du nombre de ménages entre 2007 et 2012. Grand Paris Sud est l’un des rares territoires de l’unité urbaine parisienne à voir son nombre de ménages croître fortement. La croissance francilienne a principalement lieu en grande couronne.
  • 131 270 logements en 2012
    131 270 logements comptabilisés sur Grand Paris Sud en 2012, soit une progression de 7,3 % depuis 2007, bien supérieure à celle de l’Île-de-France (3 %).
  • 55 % de propriétaires de leur résidence principale
    Plus de la moitié des résidences principales de Grand Paris Sud sont occupées par leurs propriétaires.
  • 37 000 logements sociaux en 2014
    Sur les 131 270 logements, l'agglomération dispose de 30 % de logements sociaux.
  • 27 % de personnes diplômées de l'enseignement supérieur
    19 000 édudiants
    2 500 apprentis habitant Grand Paris Sud
    4 600 apprentis formés à Grand Paris Sud
    Grand Paris Sud compte, avec 14 établissements d'enseignement supérieur, dont 4 grandes écoles, un dispositif de formation universitaire important en Île-de-France. Près de la moitié des étudiants de Grand Paris Sud sont scolarisés sur leur territoire.
    2 500 jeunes domiciliés à Grand Paris Sud suivent leurs études par la voie de l’apprentissage et 4 600 sont formés par cette voie sur le territoire de Grand Paris Sud.
    1 125 soit 43 % des apprentis domiciliés à Grand Paris Sud habitent et étudient sur le territoire.
  • 137 550 emplois en 2012
    + 0,3 % / an entre 2007 et 2012
    50 % des emplois dans le secteur « commerce, transports et services divers »
    16 % des emplois dans le secteur de l'industrie


Ressources documentaires



Les études et chiffres clés

La démarche de concertation auprès des acteurs du territoire

Le calendrier
  • mai 2016 : séminaires des élus du Conseil communautaire et des conseils municipaux
  • juin – août 2016 : concertation avec les partenaires publics et privés, les associations citoyennes, agents du territoire et Conseil Municipaux d'Enfants (CME) et Conseils Municipaux Jeunes (CMJ)
  • du 1er septembre au 5 octobre : concertation avec les habitants - questionnaire en ligne
  • novembre – décembre 2016 : synthèse de la concertation et adoption du projet par le conseil communautaire.

À voir

Vidéos associées

À télécharger

concertation auprès des partenaires

présentation de la démarche (PDF)

questionnaire aux partenaires

pour contribuer au projet de territoire (PDF)

concertation auprès des associations

présentation de la démarche (PDF)

questionnaire aux associations

pour contribuer au projet de territoire (PDF)

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.