Chargement...

©2021 grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • Actualités
  • Acte 6 Plan de relance : Yposkesi : la santé de demain est à Grand Paris Sud !

Acte 6 Plan de relance : Yposkesi : la santé de demain est à Grand Paris Sud !

Publié il y a 25 jours

Encore une bonne nouvelle pour cet acteur industriel pharmaceutique emblématique du territoire ! Yposkesi (Genopole) vient d’être retenu dans le cadre de l’Appel à projets Relocalisation des secteurs stratégiques parmi 113 lauréats. Ce projet vient renforcer l’attractivité du campus Genopole spécialisé dans les biotechnologies et du territoire de Grand Paris Sud pour des activités industrielles productives.

Yposkesi est l’un des plus grands sous-traitants français pour la bioproduction de thérapie génique ainsi que pour le développement des processus de fabrication et des méthodes analytiques de contrôle qualité.

Né en 2016 d’un investissement conjoint entre l’AFM téléthon et le fonds SPI (Société de projets industriels) de BPI France, Yposkesi s’est doté il y a quelques semaines d’un nouvel investisseur de choix qu’est SK Pharmteco.

Il va poursuivre son ascension grâce à une subvention de 1,2M€ accordée par l’État dans le cadre du Plan de relance pour les secteurs stratégiques de l’industrie.

Au programme : une capacité de production accrue qui permettra un accès plus large aux malades !

Son président exécutif, Alain Lamproye, nous explique le projet Boost

Boost, c’est quoi ?

« C’est le nom du projet qui va nous permettre de développer une chaîne de production à grande échelle de vecteurs de thérapie génique en augmentant et en modernisant les capacités de fabrication déjà existantes. La France se dotera ainsi d’un outil de bioproduction permettant de concourir à une indépendance sanitaire indispensable dans ce contexte de crise sanitaire.»

Que va changer Boost ?

« Plusieurs avancées majeures.

Actuellement, Yposkesi est capable de produire des lots de vecteurs viraux à l’échelle de deux bioréacteurs de 200 litres. Grâce au projet Boost, l’une des quatre suites de production de l’usine de Corbeil-Essonnes sera capable de produire des lots à l’échelle d’un bioréacteur de 1000 litres, aussi bien pour les parties du processus de production amont (culture cellulaire), qu’aval (purification), mais également pour les phases terminales de mise sous forme pharmaceutique.

Yposkesi sera donc doté d’une capacité de production 2,5 fois supérieures à celles installées actuellement. Cette augmentation nous permettra de réaliser des économies d’échelle importantes, de diminuer les coûts de production et de permettre un gain de temps pour produire une même quantité de principe actif.

Le projet BOOST permettra également d’augmenter la capacité de remplissage de flacons (mise sous formes pharmaceutiques). Des cadences de remplissage du principe actif dans les conditionnements primaires à 2000/3000 flacons par campagne sont envisagés, soit une augmentation de capacité 10 fois supérieure à l’existant.

Le déploiement de nouvelles infrastructures et leur utilisation optimale ne peut pas se faire sans innovation technologique. Aussi, une partie de ce projet se concentrera sur la construction d’outils d’analyse et de modélisation de données générées. L’objectif est de mieux comprendre et maitriser nos procédés de fabrication pour pouvoir les optimiser et participer à la montée en capacité de l’usine.»

Le projet BOOST s’inscrit donc dans un objectif de santé publique ?

« Tout à fait ! Notre ambition est de développer cette nouvelle chaîne de production à grande échelle pour augmenter significativement la taille des lots cliniques produits et surtout le nombre de doses par lot. Par conséquent, le nombre de patients traités par lot produit se verra multiplié au moins d’un facteur 2,5 par rapport à la plateforme actuelle.»

Plus d’infos sur Yposkesi

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus