Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris » : de beaux projets retenus pour les trois sites de Grand Paris Sud

Publié il y a environ un mois

  • Actualités
  • Appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris » : de beaux projets retenus pour les trois sites de Grand Paris Sud

L’annonce des équipes retenues dans le cadre de l’appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris » a eu lieu mercredi 18 octobre au pavillon Baltard de Nogent-sur-Marne, en présence de Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris, de Michel Cadot, Préfet de la Région Île-de-France et des élus de Grand Paris Sud.

« Dans le cadre de cet appel à projets initié par la Métropole du Grand Paris, nous sommes fiers de compter trois sites sur le territoire de Grand Paris Sud. C’est une opportunité unique pour l’agglomération de bénéficier de projets d’aménagement innovants. Nous sommes attachés à ce lien fort entre la grande couronne et la métropole du Grand Paris, un lien par le projet et la coopération », déclare Francis Chouat, président de Grand Paris Sud.

L’extension de Genopole à Evry / Corbeil-Essonnes

L'équipe retenue sur ce site est LinkCity Île-de-France autour du projet LinkCity Evry Génopole (Vita Vitae). Les concepteurs seront les architectes Chaix & Morel et Associés et Bidard et Raissi et le paysagiste-urbaniste Base.

A Evry, le projet « Vita Vitae » consiste en un ensemble de bureaux et de laboratoires qui vise à accompagner le parcours immobilier des entreprises et des start-up biotechnologiques. Fruit d’un partenariat avec la SEM et le GIP Genopole, il permettra d’accompagner le développement des entreprises génopolitaines. Les 15 500 m2 du projet ont été pensés pour être flexibles et évolutifs afin de répondre au mieux à la demande spécifique et s'adapter aux particularités souhaitées par chaque occupant. Les bâtiments sont ainsi organisés autour de modules type qui proposent des plateaux allant jusqu'à 1 000 m² et dont la divisibilité est assurée grâce à l'implantation d'un noyau central. Le projet comprend également un bâtiment signal, visible depuis la RN7, un cœur d'îlot arboré, calme et paysagé (3 200 m² d'espaces verts) ainsi que le recours à des matériaux naturels de qualité (notamment le bois).

Enfin, l'équipe propose un partenariat avec le groupe La Poste pour mettre en place divers services de proximité innovants qui contribueront à animer le site et à le lier à l'ensemble du Genopole : concertation en lien avec les facteurs, conciergerie physique/numérique avec la filiale Axeo, promotion d'une mobilité plus durable avec la filiale Bemobi.

La réhabilitation de la Tour H à Courcouronnes

L'équipe retenue sur ce site est UrbanEra autour du projet Tour Horizons. L'architecte sera l'atelier Castro Denissof et Associés.

La Tour H, bâtiment emblématique de l’ancien hôpital Louise-Michel construite par l’architecte Adrien Fainsilber qui a également réalisé la Cité des Sciences et de l'Industrie, s’inscrit au cœur de la zone d’aménagement concerté du quartier de Canal-Europe à Courcouronnes.

Le projet retenu prévoit un ensemble immobilier de 13 400 m2, avec une programmation mixte au sein de la Tour : le cœur du projet est porté par l’ENSIIE ; il est constitué d’une école du numérique et d’un cluster axé sur l'autonomie des personnes dépendantes. Le lien intergénérationnel est favorisé par une résidence intergénérationnelle, une crèche et un espace culturel polyvalent. Le programme est complété par des logements, un restaurant panoramique et des espaces aménagés sur le toit accessibles au public et aux habitants de la Tour. Des démarches de concertation et d’interventions artistiques permettront une appropriation progressive du projet par les habitants.

D’un point de vue architectural, la Tour sera mise en valeur grâce à un revêtement en briques claires ainsi que l’ajout de balcons sur les façades. Le caractère originel et l’identité du bâtiment sera conservé (matériaux, ouvertures, formes).

De nouveaux usages au Carré Sénart à Lieusaint

A Lieusaint, l'équipe retenue est SOPIC Paris autour du projet Racines carré. L'architecte sera l'agence Jean-Paul Viguier et Associés.

Le projet « Racines carré », initié par l’EPA Sénart, consiste en un programme de bureaux reconvertibles et éco-responsables, associés à des espaces à usage commercial et un « Living Lab virtuel », lieu d'expérimentation à destination d'un public amateur, étudiant ou professionnel spécialisé dans l'innovation digitale. L'ambition est de créer un lieu de travail (bureaux avec espaces de coworking), de rencontre (restaurant d'entreprise Mamie Cocotte, épicerie Fermes de Gally, café ouverts au public) et d'activités innovantes (services de mobilité et fab lab sur les usages numériques), tourné vers la nature (bureaux biophiles, terrasses végétalisées, espaces verts). Le projet porte notamment des innovations de développement de la lumière connectée (LiFi). La composition architecturale propose des bâtiments tout en bois implantés librement pour optimiser l'ensoleillement.




Équipements liés