Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • Actualités
  • Box "zéro déchet" : l’agglomération fait sa transition

Box "zéro déchet" : l’agglomération fait sa transition

Publié il y a 19 jours

Grand Paris Sud, vous y travaillez et y passez du temps. En plus d’être un territoire dynamique pour les entreprises, c’est aussi une agglomération en pleine transition écologique ! C’est dans cet esprit que Grand Paris Sud lance sa grande campagne d’hiver qui s’articule autour d’une Box "zéro déchet".

Vous souhaitez réduire vos déchets mais vous ne savez pas trop comment vous y prendre ? Les fêtes de Noël approchent et vous voyez déjà les montagnes de papiers cadeaux que vous allez utiliser pour faire plaisir à vos proches ? La Box "zéro déchet", réalisée par l’agglomération en lien avec des producteurs et des associations du territoire, est là pour vous aider !

Vous avez jusqu'au 23 décembre pour tenter de gagner une Box avec sa pochette pratique et multi-usages, son bocal pour mettre vos achats en vrac, quelques biscuits pour vous faire plaisir, votre tout premier furoshiki (tissu d’emballage écologique) et un savon à l’huile d’argan.

Vous êtes salariés ou dirigeants d’une entreprise basée sur l’une des 23 communes de l’agglomération ? Tentez votre chance en répondant à la question suivante : où est installée la société Ayda ; qui propose le savon offert dans la Box "zéro déchet" ?

Infos sur sortir.grandparissud.fr, réponses à envoyer à a.perignon@grandparissud.fr.

N’oubliez pas d’indiquer votre nom et prénom, ainsi que le nom de votre entreprise !

Une petite photo ?

Et si vous avez la chance d’être l’un des heureux gagnants d’une Box "zéro déchet", devenez ambassadeur de l’agglo en postant vos photos avec les produits de la Box sur :

facebook.com/sortir.grandparissud

instagram.com/grandparissud

Ayda Cosmectics, beau, bio et éco-responsable !

Si vous avez la chance de remporter la Box "zéro déchet" de Grand Paris Sud, vous y découvrirez notamment un "Savon surgras argan karité bio" de la société Ayda Cosmetics. Non seulement, ce savon dispose de tous les labels possibles, mais il est de plus biodégradable. Et oui, c’est possible et c’est sur le territoire ! Implantée dans l’une des pépinières d’entreprises de l’agglomération, le Magellan, à Évry-Courcouronnes, cette jeune pousse de 3 ans promet de grandir vite et bien !

Argan, figue de barbarie, hydrolat (eau florale) de rose, rhassoul (la célèbre argile du Maroc)… Voici les principales matières premières que vous trouverez dans les produits d’Ayda Cosmetics. Et elles ne proviennent pas de n’importe où ! Elles sont cultivées dans 3 coopératives féminines et familiales de différentes régions du Maroc.

« Je suis d’origine algérienne et mon associé, Karim Maksoub, d’origine marocaine, raconte Farid Hadjiat, l’autre fondateur de la société. Nous sommes tous les deux ingénieurs Telecom et nous nous sommes connus à l’université Paris Sud d'Orsay. On s’est perdus de vue, puis retrouvés par hasard. Cette entreprise a vu le jour pour valoriser le mariage entre les produits d’exception du Maroc et l‘expertise française. »

Une action éco-responsable d’un bout à l’autre

Les deux jeunes dirigeants, aujourd’hui âgés de 36 ans, ont été accompagnés dans leur quête par un professeur d’agronomie de Rabat. « Nous voulions de la qualité et des coopératives qui utilisent les mêmes méthodes naturelles depuis plusieurs générations. Nous travaillons sans intermédiaire pour garantir l’origine et la traçabilité de nos cosmétiques bio. Ces années d’expériences ont permis à nos partenaires de parfaire leurs méthodes de production dans le but d’obtenir des soins de qualité et certifiés bio. »

Mais pas question de s’arrêter en si bon chemin ! « Les matières premières permettent d’élaborer des savons, sérums, huiles… exclusivement conçus et conditionnés en France par notre laboratoire partenaire en Haute Loire, Cosmétosource, poursuit Farid Hadjiat. Ainsi, nous répondons aux exigences française et européenne des bonnes pratiques de fabrication définies par la Commission européenne (norme ISO22716). Tous nos produits cosmétiques sont certifiés bio et/ou d’origine naturelle par ECOCERT, le spécialiste français de la certification des produits issus de l'agriculture biologique. Quant à nos packagings, ils sont en verre réutilisable. »

Grâce à ces process, Ayda Cosmetics a aussi reçu la prestigieuse mention "slow cosmétique", qui reconnaît les marques de soins naturels, de qualité et avec une démarche responsable.

Des projets et de l’humanitaire en plus !

D’ici la fin de l‘année, vous pourrez acheter son tout dernier produit, des carrés lavables pour se démaquiller, confectionnés à base de coton bio.

Cette entreprise éco-responsable va encore plus loin ! Elle reverse une partie de ses bénéfices à des associations de villages et coopératives partenaires marocaines et prévoit de financer un bus scolaire.

Toutes infos sur https://www.aydacosmetics.com/

"Coup de Pouce", pour tisser ensemble l’avenir !

L’association est née en 1998 à l’initiative de femmes du quartier du Parc aux Lièvres, à Évry-Courcouronnes. Aujourd’hui, elle a été retenue par l’agglomération pour confectionner des pochettes fabriquées à partir de bâches et/ou de kakémonos dans le cadre de la Box "zéro déchet" ! Une belle histoire qui allie des valeurs fédératrices : écologie, solidarité, insertion et vivre ensemble !

Plus de 20 ans après sa création, l’association "Coup de Pouce" a parcouru un sacré chemin et figure aujourd’hui comme l’un des chantiers d’insertion par la couture les plus réputés du territoire.

« Au départ, "Coup de Pouce", c’était juste un atelier de couture, un espace où les femmes pouvaient créer leur activité, commente Mélouda, l’une des encadrantes de l’association. Au fil des ans, la structure a grandi et elle a créé en 2003 un chantier d’insertion sociale et professionnelle pour les publics éloignés de l’emploi. »

En 2008, l’espace de socialisation voit le jour. Les habitants des quartiers bénéficiaires de cet espace y suivent des cours de couture et de repassage, des ateliers de socialisation, participent à des sorties culturelles, des rencontres à thème…

Au total, ce sont 264 personnes qui ont bénéficié du chantier avec un statut de salarié, sur une période de 6 à 24 mois.

De fil en aiguille…

« Les personnes nous sont envoyées par différents organismes, comme Pôle Emploi, la MDS (la Maison des Solidarités, ndlr), Dynamique Emploi, les différentes associations du réseau, mais aussi le bouche-à oreille, poursuit Christiana, une autre encadrante. Nous nous servons de la couture comme support technique. L’objectif n’est pas qu’elles deviennent forcément couturières, mais qu’elles élaborent un projet professionnel, qu’elles apprennent les règles de la vie au travail, le respect des horaires… Elles intègrent le chantier avec un objectif en ligne de mire : travailler ! »

Aujourd’hui, "Coup de Pouce" peut se féliciter de compter des clients prestigieux. Elle a travaillé notamment avec Carrefour Solidarité, qui lui fournissait différents articles. Retouchés par les stagiaires, ils étaient vendus lors de journées portes ouvertes.

L’association collabore aussi avec Alterosac, une petite entreprise artisanale de Haute-Savoie, qui propose une large gamme d’articles textiles réutilisables, autant pour les courses, pour la cuisine que pour la salle de bain, dans une démarche de réduction des déchets. Elle confectionne pour eux des filtres à café ou à thé en tissu, etc…

C’est à présent au tour de Grand Paris Sud de faire appel à ses compétences. Dans le cadre de la Box "zéro déchet", les salariés en insertion vont réaliser 310 pochettes avec rabat et boutonnière. Alors, si vous avez la chance de remporter l’une de ces box, sachez que vous aurez indirectement participé au projet de reconversion professionnelle de l’un d’eux !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus