Chargement...

©2020 grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • Actualités
  • Brisco, un champion du monde de basket freestyle à Grand Paris Sud

Brisco, un champion du monde de basket freestyle à Grand Paris Sud

Publié il y a 5 mois

Entre ses shows en France, en Europe, sur YouTube et même pour la NBA américaine, il s’entraîne au complexe sportif Jean Bouin, à Savigny-le-Temple. Champion du monde, double champion d’Europe et champion de France de basket freestyle, Brice Coyere, alias Brisco, est un enfant de Grand Paris Sud. Il a grandi à Évry-Courcouronnes avant d’emménager à Corbeil-Essonnes.

Dans le domaine de la culture, nombre d’artistes bénéficie de résidences dans des structures culturelles, pour répéter, créer ou peaufiner un spectacle. À Grand Paris Sud, la communauté d’agglomération innove, puisque c’est un sportif qu’elle accueille en résidence au complexe sportif Jean Bouin, à Savigny-le-Temple. Et pas n’importe quel sportif. Car le moins que l’on puisse dire, c’est que Brisco a su saisir la balle au bond. « J’ai commencé le basket à 7 ans, confie-t-il. J’en ai fait jusqu’à mes 17 ans. Puis, je me suis fait une luxation à la rotule. » Une blessure qui survient à un moment où le jeune homme se sent bridé sur le terrain. « J’étais à la recherche d’une liberté avec le ballon. Avec le basket freestyle, découvert à travers les And1 mixtapes, j’ai pu m’épanouir, m’entraîner quand je voulais et où je voulais »

Une blessure et deux titres mondiaux

Ainsi commence l’aventure de Brisco. Une carrière qui débute « sur le tard », en 2007, et qui prend rapidement son envol. Champion de France (2014), d’Europe (2012, 2013), du monde (2013), vainqueur d’une quinzaine de « battles » internationaux et nationaux… partout le style Brisco est reconnu et applaudi. Et, pourtant, même s’il s’entraîne et voyage beaucoup, il n’a pas encore l’aura qui le nimbe aujourd’hui. « Je n’étais pas énormément rémunéré. Au final, ce sont les réseaux, 10 ans après mes débuts, qui m’ont apporté une certaine renommée et qui m’ont permis de vivre entièrement de ma passion. Je ne suis plus animateur en périscolaire depuis un an et demi seulement. »

Un Youtuber très suivi

Une seconde aventure débute en 2017, date à laquelle Brisco accepte la proposition d’un ami qui souhaite présenter le basket freestyle sur YouTube. Sa propre chaîne, qu’il alimentait très peu, est alors mise en avant pour l’occasion. L’explosion est immédiate : 5 000 abonnés d’un coup ! Rapidement, les chiffres s’envolent, 10 000, puis 20 000, pour atteindre aujourd’hui 305 000 ! « Au départ, je faisais seulement du freestyle, puis j’ai élargi au basket traditionnel, j’ai commencé à faire des défis avec des joueurs pros et de la NBA, j’ai collaboré avec des youtubers connus… Désormais, je voyage régulièrement, j’ai beaucoup de partenariats avec des marques et je vis réellement de ma passion. C’est un rêve qui est devenu réalité. Ma carrière compétitive est derrière moi. Mes entraînements relèvent plus de l’entretien. Je peaufine mes shows. »

Les USA en ligne de mire ?

La « patte Brisco », c’est un show cadré de 5 min, le plus souvent agrémenté d’un « un contre un » avec un membre du public et d’une initiation au freestyle. Il intervient également parfois pour faire des animations de temps morts et de quart-temps pendant un match de basket. Il se déchaîne alors dans des improvisations impressionnantes de 30 ou 45 secondes. Des prestations qu’il travaille, notamment, au complexe sportif Jean Bouin, à Savigny-le-Temple. « J’ai des créneaux réguliers qui me permettent de m’entraîner dans de bonnes conditions et d’avoir un lieu pour les tournages, notamment pour mes vidéos YouTube et pour Instagram. » Aujourd’hui « totalement épanoui » dans sa pratique, Brisco envisage de faire grandir sa chaîne et de s’impliquer de plus en plus sur le sol américain. Il a d’ailleurs récemment collaboré avec la NBA afin de réaliser une publicité pour le match qui aura lieu en France en janvier 2020.

Crédits photos : Brisco

Équipement lié
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus