Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

CLUSTER SPORT - Les JO 2024, ce sera avec nous !

Publié il y a 14 jours

Les JO de Paris 2024 passeront par le sport de Grand Paris Sud. C’est le sens de la délibération adoptée fin septembre par le conseil communautaire.

Le sport de haut niveau, même dans les disciplines individuelles, c’est une affaire de préparation collective ! Et la 33e Olympiade ne sera pas seulement celle de la capitale, mais aussi celle de tout le Grand Paris, y compris de la grande couronne. C’est le sens de la motion adoptée fin septembre par le conseil communautaire de l’agglomération :

« Grand Paris Sud candidate pour participer pleinement à l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 ».

Une motion marquée d’abord par l’adhésion et l’enthousiasme, dans laquelle les élus se félicitent de l’organisation des Jeux olympiques à Paris et en France en 2024 et des retombées positives pour les territoires.

« Autour des valeurs de progrès et d’humanisme, cet évènement va générer un engouement populaire, une dynamique et une vitalité collective ainsi que de l’émotion à partager ».

Le cluster sport au cœur des JO

Les élus souhaitent que ces Jeux soient l’occasion de redonner une place au sport en France, pour le remettre au cœur du projet de société et lui consacrer des investissements d’avenir. C’est la raison pour laquelle ils demandent que la structure « Héritage » des Jeux de Paris 2024 s’appuie sur les travaux menés par la mission de préfiguration du cluster sport lancé par Grand Paris Sud pour bâtir les fondations d’une nation sportive pour 2024 et au-delà.

La Cité du Sport imaginée par Grand Paris Sud sur les 130 hectares disponibles à Bondoufle et Ris-Orangis peut permettre à la France de structurer le sport de haut niveau dans tous ses aspects, et d’inscrire le pays durablement dans une politique globale du sport, quel que soit le niveau de pratique. Et les élus de conclure :

« Grand Paris Sud demande que l’organisation de cet événement et l’adaptation du réseau de transports permettent l’accélération des projets en cours dans toute l’Île-de-France. Ces Jeux ne doivent pas s’organiser au détriment des territoires voisins des sites olympiques et reléguer la grande couronne au rang de prestataire de services, pour l’hôtellerie ou les sites d’entraînement ».