Chargement...

©2021 grandparissud.fr
Tous droits réservés

Comme des poissons dans l’eau

Publié il y a 7 mois

Dispositifs nés d'initiatives menées sur le terrain par les élus locaux, les services de l'État et les associations, les Cités éducatives visent à organiser des prises en charges éducatives mutualisées des jeunes de 0 à 25 ans, avant, pendant, autour et après le cadre scolaire. Celle de Grigny a récemment conçu, en lien avec la piscine et la municipalité, un programme permettant d’articuler natation et vacances apprenantes.

Grigny est le berceau des Cités éducatives. C’est ici que ce dispositif financé par l’État, qui s’étend désormais à d’autres territoires de l’Hexagone, a puisé ce qui fait désormais son efficacité : une collaboration accrue et concertée des acteurs de la jeunesse pour accompagner vers la réussite enfants, adolescents et jeunes adultes, dans tous les aspects de leur vie. Il s’agit de proposer des projets communs autour de différents axes : les valeurs, l’ambition, la réussite, la parentalité… Dans ce cadre, la Cité éducative de Grigny a mis sur pied une expérimentation sur le temps des vacances.

Soutien scolaire et activités

« Pendant la première semaine des vacances de Toussaint, la Cité éducative a proposé à des enfants volontaires un programme sur l’ensemble de la journée, explique Cédric Gaschard, conseiller pédagogique en charge de l’EPS sur la circonscription de Grigny. Soutien scolaire encadré par des enseignants le matin et activités sportives et culturelles l’après-midi avec des intervenants, sportifs, scientifiques et artistes. » Les écoles étaient regroupées par pôles avec, pour chacun, une activité spécifique déclinée chaque après-midi pendant une semaine. L’idée étant de mettre en place un véritable suivi.

La piscine : un partenaire historique

Les enfants volontaires du pôle constitué par les écoles du Buffle et de l’Autruche ont ainsi passé leurs après-midis à la piscine de Grigny. « La piscine est un partenaire historique qui a toujours fonctionné avec les écoles et avec qui nous avons des liens solides, assure Cédric Gaschard. Quand les vacances se sont profilées, nous l’avons donc naturellement sollicitée. Il s’agissait aussi de faire perdurer pendant ce temps libre le projet pédagogique d’aisance aquatique déjà en place sur le temps scolaire. ».

Un projet pilote

Pendant toute la semaine, 23 enfants de 6 à 10 ans, encadrés par des enseignants et des maitres-nageurs, ont ainsi pu bénéficier d’un suivi destiné à assurer leurs premiers gestes dans l’eau. Une manière efficace de prolonger pendant les vacances le dispositif pédagogique qui unit déjà la piscine et les écoles sur le temps scolaire. L’objectif étant d’atteindre, à terme, le chiffre de zéro enfant non nageur sur la commune. Un projet pilote qui pourrait intégrer la boite à outil des Cités éducatives au niveau national.

Il existe deux autres cités éducatives sur le territoire de Grand Paris Sud, à Corbeil-Essonnes et Evry-Courcouronnes.

Pour aller plus loin

Équipement lié
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus