Chargement...

©2020 grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • Actualités
  • Des conventions de revitalisation pour booster l’emploi local

Des conventions de revitalisation pour booster l’emploi local

Publié il y a 19 jours

La création d’emplois, c’est l’ambition numéro un de Grand Paris Sud en matière de développement économique. C’est pour cette raison que l’agglomération informe et accompagne les sociétés qui peuvent bénéficier de subventions et de conseils provenant d’une convention de revitalisation.

Une convention de revitalisation, c’est quoi ?

C’est une "obligation de revitalisation" pour les groupes de plus 1 000 salariés qui ont procédé à des restructurations qui affectent leur bassin d’emplois.

Dans une logique "réparatrice", les aides octroyées par ces groupes visent à compenser les impacts de ces suppressions de postes en soutenant le développement de TPE/PME et de projets créateurs d’emplois.

Il s’agit d’un dispositif partenarial piloté par l’État et les Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE). Il entre dans le cadre du plan de cohésion sociale adoptée en 2005.

Quelles entreprises peuvent en bénéficier ?

De nombreuses sociétés peuvent y prétendre. Bien sûr, certains critères sont exigés. Ils dépendent du groupe qui va accorder cette aide. Cela peut concerner un secteur d’activité précis, comme les biotechnologies ou le numérique, la création d’emplois dans le développement durable…

4 grands groupes sont concernés sur le territoire par des conventions de revitalisation

  • SFR : convention signée de mars 2020 jusqu’en décembre 2022.
Elle concerne tout le territoire et vise à soutenir l’intégration et la création d’emplois dit "numériques", mais aussi, par exemple, à accorder une subvention pour accompagner le développement de la cyber-sécurité ou la transition numérique… Une particularité sur le 77 : un prêt peut être accordé pour financer le besoin en fonds de roulement des entreprises.
  • Hypermarchés Carrefour : convention signée le 1er avril 2020 pour 3 ans.

L’ensemble du territoire est aussi concerné par des fonds de subventions et de prêts. Des particularités sont à noter sur le 91 :

- le financement de conseil aux entreprises dans leur développement ;

- le financement de l’innovation en accompagnant, d’une part, des start-ups innovantes en situation de post amorçage, et, d’autre part, leurs projets d’implantation.

  • CGED Distribution (sur la partie seine-et-marnaise de l’agglomération), distributeur multi-spécialistes de matériel électrique pour les professionnels : convention signée en juillet 2020 pour une durée de 2 ans.

il s’agit de favoriser notamment les aides à l’emploi et l’appui-conseils des entreprises.

  • Sanofi (sur la partie essonnienne du territoire) : la convention court jusqu’en novembre 2021.

Son ambition : la création d‘emplois avec, par exemple, un prêt de 10 000 € par emploi créé pour les PME-PMI des secteurs industriel, services aux entreprises, hautes technologies et biotechnologies…

Les services du développement économique de Grand Paris Sud peuvent vous accompagner dans cette démarche : dev-eco@grandparissud.fr

Toutes infos sur ce dispositif :

• sur travail-emploi.gouv.fr/emploi/accompagnement-des-mutations-economiques/obligation-revitalisation-territoire

• Auprès du cabinet Alixio Revitalia (pour les conventions SFR et Carrefour uniquement) : benoit.annebicque@alixio.fr et camille.kolan@alixio.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus