Chargement...

©2021 grandparissud.fr
Tous droits réservés

Des projets rafraîchissants !

Publié il y a environ un mois

Formations, animations et même concerts, les équipements aquatiques de Grand Paris Sud ne manquent ni d’idées, ni de ressources, pour permettre à chacun de se jeter dans le grand bain. Et ils n’ont pas fini de faire des vagues…

En mars, déjà, quatre équipements aquatiques de Grand Paris Sud avaient fait parler d’eux grâce à leurs toits ouvrant qui leur avaient permis de bénéficier d’autorisations d’ouverture exceptionnelles. « Les piscines de Grigny, Lisses, Combs-la-Ville et Corbeil-Essonnes ont pu, dès cette date, et avant tout le monde, accueillir tous les publics, sauf les scolaires, résume Éric Poignant, Responsable du pôle aquatique de Grand Paris Sud. Ils n’ouvraient pas seulement leurs portes aux publics prioritaires. Résultat : des usagers, mais aussi des clubs de toute l’Île-de-France sont venus dans nos structures et nous les avons soutenus pour leur permettre de maintenir une activité. » Mais, si les équipements aquatiques de l’Agglo sont réputés en Île-de-France, c’est également pour les formations qui y sont organisées…

Des objectifs clairs

Disposer de surveillants-sauveteurs dans les équipements aquatiques de Grand Paris Sud en manque de personnel (notamment pendant les week-ends et les vacances), proposer un parcours qualifiant aux jeunes du territoire et leur donner la possibilité de le compléter pour devenir Maître-nageur sauveteur (une profession en tension, très demandée), tels étaient les objectifs de la Direction des sports de l’Agglo lorsqu’elle s’est engagée dans son programme de formations aquatiques.

Des formations pour sortir la tête de l’eau

En parties financées pour les jeunes du territoire, ces formations, organisées en partenariat avec la Ligue Île-de-France de natation, ont permis à 15 candidats d’obtenir leur BNSSA, le diplôme qui garantit leur titre de surveillants-sauveteurs, en 2020, et à 16 autres en 2021. « Plus de la moitié des diplômés des deux formations a intégré, à un moment ou à un autre, les équipes de l’Agora, de Grigny, de Gabriel Menut, du Long Rayage, de Jean Taris, de René Touzin et de Jean Bouin, commente Éric Poignant. Que ce soit les week-ends ou pendant l’été. » Mission accomplie ! Surtout lorsqu’on sait que trois d’entre eux ont suivi ensuite la formation BPJEPS AAN proposée sur le territoire (en partenariat avec la Ligue Île-de-France de natation) pour devenir Maître-nageur sauveteur.

La voie du Maître

Localisée à Grigny (avec des incursions à l’Agora et à Camille Muffat), cette formation, largement subventionnée par la Direction des sports pour les jeunes du territoire (le reste à charge pouvait être financé par les clubs, les missions locales et Pôle emploi), a concerné 9 stagiaires dont 2 salariés de la collectivité, 3 jeunes issus de Grand Paris Sud et 4 licenciés dans l’un des clubs du territoire. Elle s’est terminée le 16 juin et le jury plénier certifiera les stagiaires début juillet. « Parmi ces jeunes, 4 vont être employés à l’année dans nos équipements en tant que maitres-nageurs et 2 nous rejoindront pendant les week-ends et les vacances scolaires. On remplit ainsi un double objectif qui est de répondre aux besoins dans nos structures et de permettre aux jeunes d’accéder à l’emploi. » Autre motif de satisfaction : les stagiaires ont pu bénéficier d’une formation plus longue et plus complète que ce qui est habituellement proposé en Île-de-France. Grâce à l’investissement des Maîtres-nageurs de l’agglo, ils ont pu approfondir la prise en charge prénatale (femmes enceintes) et post-natale (bébés nageurs) et bénéficier d’une spécialisation dans le domaine de la pédagogie active (ils sont parmi les premiers en France à disposer de cette qualification à la fin d’une telle formation).

Inscrivez-vous jusqu’à fin juillet pour devenir Maître-nageur

Forte de ce succès, Grand Paris Sud ouvre une nouvelle formation BPJEPS AAN pour douze candidats supplémentaires. En partie financée pour les jeunes du territoire, cette formation se déroulera du 3 septembre 2021 au 30 juin 2022, à la piscine de l’Agora (avec des incursions dans les piscines de Grigny et de Combs-la-Ville). Les candidats peuvent s’inscrire auprès de la Ligue Île-de-France de natation jusqu’au 31 juillet.

À l’aise dans leurs maillots

Dans le cadre du plan de prévention de la noyade lancé par le gouvernement, Grand Paris Sud a également pu organiser, en lien avec l’Éducation nationale, l’institut Icare et la ligue Île-de-France de natation, deux nouveaux cycles de formation à l’enseignement de l’Aisance aquatique à Grigny (du 17 au 31 mai) et à Combs-la-Ville (du 7 au 11 juin). « Nous avons développé un projet pédagogique territorial visant à former nos agents, nos partenaires de l’Éducation nationale et les éducateurs extérieurs intéressés, explique Éric Poignant. Dans nos 9 sites, nous avons également accueilli les classes dans le cadre scolaire et organisé des stages bleus dans le cadre extrascolaire pour les enfants de 4 à 6 ans. » En 2021, 33 éducateurs étaient concernés par ces formations qui étaient suivies par 7 Conseillers pédagogiques EPS de l’Essonne et de Seine-et-Marne. « Nous disposons aujourd’hui, dans notre réseau d’établissements, de 6 instructeurs et de 46 formateurs à l’Aisance aquatique. Les actions de Grigny et de Combs-la-Ville nous permettent de planifier plus de 60 stages bleus supplémentaires pour plus de 750 enfants de juillet à octobre 2021. À ce jour, Grand Paris Sud représente à elle seule environ 10% des effectifs d’enfants qui ont bénéficié de la démarche au niveau national. » Après les vacances de la Toussaint ce seront 5000 enfants qui auront bénéficié de ces actions depuis leur lancement.

Des activités tout l’été

Et si élèves et formateurs sont comme des poisons dans l’eau dans les équipements aquatiques de l’Agglo, ce fut également le cas des spectateurs des groupes locaux venus jouer à la piscine de l’Agora le 19 mai dernier grâce au partenariat établi avec les partenaires culturels (Le Plan, notamment). Baigneurs et spectateurs assis dans les gradins ont ainsi pu profiter d’une Fête de la musique où, comme les artistes à l’énergie débordante, ils avaient l’opportunité de mouiller le maillot. Et si vous avez manqué l’événement, sachez que vous pourrez vous rattraper cet été avec des animations en lien avec les JO dans les piscines de l’Agglo. Surveillez le programme !


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus