Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Devenez maître-nageur à Grand Paris Sud !

Publié il y a 13 jours

Comme partout en France, Grand Paris Sud manque de maîtres-nageurs. L’agglomération et la Ligue Ile-de-France de Natation se sont ainsi associées pour proposer, à des tarifs privilégiés pour les habitants du territoire, des formations (BNSSA+PSE1 et BPJEPS AAN) adaptées aux besoins de nos piscines et de nos centres aquatiques.

Qu’on se le dise : devenir maître-nageur, c’est choisir un métier d’avenir ! On manque de professionnels au niveau national. Mais c’est d’autant plus vrai à Grand Paris Sud qui, dans le cadre de son Plan Piscine, va voir sortir de terre de nouveaux équipements, tandis que de nouveaux besoins se feront ressentir dans les structures réhabilitées. « Dans ce contexte, l’idée est de former, avec la contribution de nos agents, des professionnels qui connaissent nos pratiques, nos piscines et qui savent s’adapter à nos demandes, explique Éric Poignant, directeur adjoint de la piscine de Grigny. Bien sûr, ces diplômes seront valables partout en France, mais ils seront particulièrement adaptés aux piscines et centres aquatiques du territoire. » De même, si ces formations sont ouvertes à tous, elles s’adressent particulièrement aux habitants de Grand Paris Sud, qui bénéficieront de tarifs privilégiés (le BNSSA à 150 € seulement).

Une première formation en février

Une formation "aidée" à l’issue de laquelle le candidat a de grandes chances de trouver un emploi sur le territoire où il vit. « Le cœur du métier, c’est l’enseignement de la natation. Mais, de plus en plus, on s’oriente aussi vers des activités de la forme, telles que l’aquagym ou l’aquabike. Et on assure aussi la surveillance des équipements. Quand quelqu’un entre dans nos piscines, il doit rester en sécurité jusqu’à sa sortie. » Si le métier vous intéresse, sachez que le seul prérequis est de savoir bien nager et d’être majeur (ou émancipé). Il faut ensuite passer un BNSSA (Brevet National de Surveillance et de Sauvetage Aquatique), diplôme qui forme au secourisme, au sauvetage et à la règlementation des activités aquatiques. Il permet d’assurer la surveillance des baignades. Les candidats pourront y prétendre pendant la seconde semaine des vacances scolaires de février (entre le 17 et le 23), à la piscine de l’Agora, à Évry-Courcouronnes (lien inscription). La formation sera couplée au PSE1 qui permet de se former aux Premiers secours en équipe de niveau 1.

Deuxième étape à partir du 11 mai

Mais, pour devenir maître-nageur sauveteur, les personnes intéressées devront également satisfaire à un Test d’Exigence Préalable (réussir un 800 m nage libre en moins de 16 min.). Le prochain test aura lieu le 11 mars (inscription auprès de l’ARFA, l’Association Régionale pour la Formation des Animateurs, avant le 11 février : http://www.arfa-idf.asso.fr/tests-dexigences-prealables/tep-activites-aquatiques-et-de-la-natation-4-uc/). Enfin, Il leur faudra passer un BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport) – AAN (Activités Aquatiques et Natation). Cette formation d’un an, dispensée entre centre de formation et structure de stage, débutera le 11 mai à Grigny et Corbeil-Essonnes, avec la possibilité d’être délocalisée dans toutes les piscines de Grand Paris Sud suivant les besoins (lien inscription). « Nous faisons un break dans la formation, au moment de l’été, commente Éric Poignant. Nous en profiterons pour intégrer les candidats à nos équipements, en soutien, pour qu’ils aient une idée du métier et qu’ils puissent faire connaissance avec nos équipes et trouver un tuteur qui leur convient. » Un environnement idéal pour permettre aux futurs maîtres-nageurs d’évoluer dans leur métier comme des poissons dans l’eau.

Équipements liés
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus