Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Dossier: Centres commerciaux, les grandes manoeuvres

Publié il y a 2 mois

Un million de mètres carrés: c‘est la surface commerciale totale de la Porte Sud du Grand Paris, constituée par les agglomérations de Grand Paris Sud et de Cœur d’Essonne autour du Contrat d’intérêt national. Un ensemble considérable qui représente pas moins de 12 % de la surface commerciale totale de l’Ile-de-France.

Grand Paris Sud occupe une place majeure dans ce dispositif, avec notamment ses deux poids lourds en cours d’extension: Évry 2 en Essonne et Carré Sénart en Seine-et-Marne. La communauté d'agglomération lance une étude pour, d'une part, mieux maîtriser la cohérence et le développement de ces ensembles commerciaux, et d'autre part réaffirmer son soutien au commerce de proximité des centres-villes.


Évry 2 poursuit sa cure de jouvence

Évry 2, épisode 4! Après sa création en 1975, son extension en 2003, ses travaux d’aménagement intérieur en 2016, le centre commercial d’Évry 2 poursuit sa mue. Acquisitions, extension, création d’un espace de restauration… Le chantier débute en septembre prochain, en partenariat avec la communauté d’agglomération sur les espaces publics qui lui appartiennent.

           Il y a un peu plus de quarante-deux ans, le 19 mars 1975, le centre commercial Évry 2 ouvrait ses portes à la clientèle, dans la foulée du quartier des Pyramides. L’objet était à l’image de l’utopie urbaine des villes nouvelles, à la fois centre commercial, centre-ville et centre culturel. Le nom d’Agora – avec son théâtre, sa médiathèque, ses arènes et son complexe sportif – n’était pas choisi au hasard. Dans la Grèce antique, il désignait le lieu de rassemblement social, politique et marchand de la cité. L’Agora d’Évry était elle aussi au cœur de la nouvelle ville, de ses voies de communication et de ses réseaux de bus. Aujourd’hui, les bus continuent de circuler sous la dalle de l’Agora, mais la ville a grandi, obligeant le centre commercial à se donner de l’air à deux reprises : une opération d’extension en 2003 et des travaux de rénovation (réfection des sols, création de verrières, décoration intérieure) en 2016.

« Le centre-ville continue de se développer autour de l’université, des nouvelles opérations de logement et bientôt du Tram 12 Express et du TZen 4, constate le maire Francis Chouat. Il faut mettre en cohérence le centre commercial en l’ouvrant davantage sur la ville, en redonnant de la lumière, de la qualité et de l’attractivité aux places de l’Agora et des Terrasses, pour en faire de nouveau des lieux de rencontre et de convivialité. »



Évry 2 s’agrandit

Dès septembre, le propriétaire du centre commercial, LSGI (La Société Générale Immobilière), lance un important chantier de rénovation et d’extension qui va se poursuivre jusque fin 2018. LSGI fait l’acquisition de deux immeubles sur la place des Terrasses, ainsi que des anciens locaux de l’agglo d’Évry Centre Essonne pour procéder à une extension de plusieurs milliers de mètres carrés et créer un grand espace de restauration. « La place de l’Agora va être simplifiée et réaménagée pour en faire une place publique couverte et lumineuse et deux nouvelles grandes entrées piétonnes vont être créées sur les places de l’Agora et des Terrasses. Notre ambition est de proposer une offre complète de commerce, de restauration, de loisir, de culture et de sport sur 132 000 m2 au lieu de 97000 actuellement », indique Alexandre Herreman, directeur du développement. L’un des immeubles acquis accueillera une nouvelle salle de sport et une dizaine de restaurants seront aménagés sous une immense verrière.

Les nouvelles Arènes de l’Agora

Par ailleurs, Grand Paris Sud lancera l’an prochain la rénovation de la grande salle de spectacle des Arènes de l’Agora, seul Zénith de la région hors de Paris. Un chantier de 25 millions d’euros financé avec l’aide du Département, de la Région et de l’État. L’agglo ne gardera que la coque, mais restructurera tous les espaces en créant une circulation tout autour du bâtiment, un hall d’accueil, des salles de réunion, des gradins modulables et rétractables, mais aussi en remettant aux normes et en améliorant toutes les installations techniques et acoustiques. De quoi recréer une grande salle d’une capacité de 2 500 à 3 000 personnes pour des spectacles, des manifestations sportives ou des salons. Le chantier devrait débuter mi 2018 et durer environ deux ans.


Lieusaint, la renaissance du Carré Sénart


Le centre commercial du Carré Sénart est en chantier depuis deux ans. Plus qu’une extension, une renaissance, selon son architecte Jean-Paul Viguier. 

Plus de six mille tonnes d’acier, plus de 30 000 mètres cubes de béton coulé sur place et plus de 1 000 ouvriers au pic des travaux... Ces quelques chiffres donnent une idée de l’ampleur des travaux engagés depuis deux ans par Unibail-Rodamco au Carré Sénart, le centre commercial de Lieusaint. Quinze ans seulement après son ouverture, ce n’est pas seulement une opération d’ex- tension et de rénovation, mais une véritable métamorphose.

« On ne fait pas que l’agrandir, on le fait renaître », affirme Jean- Paul Viguier, l’architecte qui peaufine aujourd’hui la copie qu’il avait rendue dès l’an 2000.

Côté béton, la première phase du chantier a consisté à refaire les parkings et à augmenter leur capacité : 5 500 places de stationnement au lieu de 4 500 précédemment. L’autre grande nouveauté est la création d’une nouvelle surface commerciale de 30 500 m2, qui portera la surface totale du centre à 113 000 m2 (sans compter les 16 000 m2 du Shopping Parc attenant).

Jusqu’à présent, la galerie marchande était une grande courbe qui débouchait sur des par- kings à ses deux extrémités. L’agrandissement consiste en un barreau qui va réunir ces deux extrémités et permettre une déambulation semi-circulaire et continue. Pour mettre en valeur cette surface commerciale, Jean- Paul Viguier a dessiné une nouvelle façade, un caisson de verre qu’il qualifie lui-même de « mur de lumière de 105 m de long et de 21 m de haut. » L’enseigne vedette de ce mur de verre sera Les Galeries Lafayettes, sur deux niveaux et sur 9 800 m2. Soixante-cinq autres boutiques sont en cours de commercialisation, qui porteront le nombre total de commerces à 203 contre 138 actuellement. Parallèlement à l’extension, Unibail rénove aussi les parties anciennes. Sols, murs, luminaires, une remise à neuf complète dont l’ouverture est prévue pour l’automne 2 017


« Notre ambition est de faire du Carré Sénart l’un des pôles de centralité du sud francilien, en matière commerciale bien sûr, mais également dans les domaines de la culture, de la formation et du numérique. »

Michel Bisson, maire de Lieusaint, président délégué de Grand Paris Sud


Retrouvez les explications de Jean-Paul Viguier en vidéo

                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

Équipements liés