Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Entretien avec Michel Bisson, président de Grand Paris Sud « Un territoire dynamique et puissant »

Publié il y a 3 mois

  • Actualités
  • Entretien avec Michel Bisson, président de Grand Paris Sud « Un territoire dynamique et puissant »

Élu le 9 janvier dernier président de l’agglomération pour succéder à Francis Chouat, élu député, Michel Bisson nous livre sa vision du territoire, sous un angle économique.

Comment considérez-vous aujourd’hui le positionnement de l’agglomération ?

Michel Bisson : « Grand Paris Sud a atteint aujourd’hui son seuil de maturité de par son administration, ses infrastructures… C’est un territoire puissant et dynamique, mais situé en grande couronne. Cela signifie que nous sommes aux franges de la métropole, du Grand Paris… Nous devons donc encore renforcer nos actions et leur donner une meilleure visibilité. Il nous faut enclencher la seconde et passer à la vitesse supérieure ».

Quel bilan tirez-vous des actions déjà lancées en matière de développement économique ?

Michel Bisson : « Nous avons déjà beaucoup travaillé notamment sur différents secteurs, via :

  • un bon accompagnement des entreprises avec la création du guichet unique ;
  • la création de liens entre l’emploi et le développement économique en structurant les Maisons de l’emploi et en fusionnant les Missions locales (à venir) ;
  • la consolidation de l’ensemble de nos structures d’aide à la création et à l’accompagnement des entreprises.

Ces résultats ont déjà porté leurs fruits puisque 1 500 nouveaux établissements ont été créés sur le territoire depuis 2016. Nous devons continuer à consolider nos écosystèmes déjà existants pour leur donner plus de poids et renforcer notre attractivité pour aller chercher des entreprises exogènes. »

Comment comptez-vous procéder ?

Michel Bisson : « Ce vaste chantier passe par 3 grands leviers : Genopole, l’industrie et le cluster sport/santé.

  • Genopole existe depuis 20 ans. Nous devons aujourd’hui nous projeter sur les 20 prochaines années en renforçant sa dimension économique, afin d’aller bien au-delà de la recherche et de la génomique.
  • L’industrie est une force puissante sur le territoire avec des entreprises de renommée internationale comme Safran Aircraft Engines, Fanuc, Assa Abloy… Nous avons été récemment labellisés et faisons partie des 124 « Territoires d’industrie » français. Je pense notamment au site « Évry-Corbeil-Villaroche ». Il saura tirer parti, via notamment sa filière aéronautique, de cette labellisation !
  • Le cluster sport : il s’agit de créer un écosystème favorable à tous les acteurs œuvrant autour du sport dans les secteurs de la recherche, de la formation, de l’enseignement supérieur, de l’éducation, du monde économique, de l’innovation… Cela concerne aussi bien le sport de haut niveau, que le sport loisirs ou le sport/santé… L’objectif est que chacun puisse bénéficier de cette structure innovante grâce au foncier disponible sur l’ancien hippodrome de Ris-Orangis / Bondoufle. »

Grand Paris Sud est considéré comme un « Territoire apprenant », qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Michel Bisson : « Nous bénéficions d’une offre de formation supérieure très riche sur le territoire. Nous allons l’amplifier et la consolider afin de proposer une formation disponible tout au long de la vie. Je pense tout particulièrement à l’intelligence artificielle, au numérique… chacun doit avoir la possibilité de se former, quel que soit son âge. »

Quel est le projet qui vous paraît le plus important en ce moment ?

Michel Bisson : « La rénovation du centre urbain d’Évry-Courcouronnes l’est évidemment. C’est la capitale de l’Essonne, le siège de nombreuses entreprises, grandes écoles, universités… C’est un chantier majeur qui prend forme avec notamment les travaux du centre commercial Évry 2. Ce second souffle permettra d’accroître l’attractivité du territoire et l’offre commerciale, résidentielle… tout cela dans une vision de développement durable forte et de transition écologique et sociale (eau, déchets…). Ce cercle vertueux permettra d’ancrer notre territoire dans l’espace local. »

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus