Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Grand Débat National : Grand Paris Sud apporte sa contribution

Publié il y a 5 mois

  • Actualités
  • Grand Débat National : Grand Paris Sud apporte sa contribution

Dans le cadre du Grand débat national initié le 15 janvier dernier, les maires de Grand Paris Sud ont souhaité soumettre au Président de la République et au Gouvernement une contribution élaborée collectivement.

Téléchargez la contribution des élus de Grand Paris Sud.

Les communes de l’agglomération ont toutes participé au Grand débat national. Grand Paris Sud s’est voulue facilitatrice en les appuyant selon leurs besoins. Mais l’agglomération, par l’intermédiaire de ses représentants, a également souhaité apporter sa pierre à l’édifice, à travers une contribution collective. Son objectif : proposer, sur quelques thématiques et priorités ciblées, des perspectives réalistes d’évolution des politiques publiques et formuler des propositions concrètes visant à insuffler une nouvelle dynamique dans son rapport avec l’Etat, au service du développement et de l’attractivité de son territoire.

Dans ce cadre, ils ont souhaité plus particulièrement mettre en avant, au premier rang de leur priorité :

  • une intégration à la dynamique métropolitaine du Grand Paris par le projet ;
  • l’indispensable stabilisation des cartes intercommunales ;
  • des intercommunalités fortes et pilotes, aux côtés de communes fortes, et d’un Etat stratège.

Ces trois orientations se déclinent à travers une série de propositions concrètes, qui s’articulent selon trois principaux champs : l’inclusion républicaine, l’attractivité du territoire et la transition écologique. Vous trouverez ci-dessous quelques propositions contenues dans ce document inclues dans notre contribution.

L’INCLUSION RÉPUBLICAINE :

  • repenser le système « Anru National / Anru Régional » pour éviter l’effet « 1ère division / seconde division » ;
  • étendre le Plan initiatives copropriétés à destination des copropriétés dégradées ;
  • engager une évolution législative qui permette à une collectivité ou un établissement public d’assurer, pour le compte d’un syndicat de copropriété, la maîtrise d’ouvrage déléguée dans le cadre des travaux urgents ;
  • dans le cadre de la Politique de la ville, mettre en œuvre le pacte de Dijon : simplifier les dispositifs, rénover les contrats de ville, reconnaître l’EPCI comme échelon pilote… ;
  • créer un service public d’accès à la langue française et de lutte contre l’illectronisme à l’échelle de Grand Paris Sud.
  • etc…

L'ATTRACTIVITÉ POUR UN TERRITOIRE APPRENANT et D’INNOVATION :

  • créer des parcours obligatoires en direction des étudiants qui, à l’issue de la première année post-bac, décrochent et quittent le système universitaire ;
  • déployer avec ambition le Plan Médecine Génomique 2025 – avec une implication forte du 1er biocluster national, Génopole ;
  • bénéficier en grande couronne de conditions fiscales attractives pour les investisseurs dans le secteur du tertiaire ;
  • réabonder le dispositif existant mais non crédités depuis 2017 de l’aide en direction des Maires bâtisseurs ;
  • engager l’Etat, aux côtés des collectivités, dans l’émergence, le développement des grands projets au service de l’attractivité du territoire : Cluster Grand Paris Sport et aménagement de l’hippodrome de Ris-Orangis / Bondoufle, centre urbain d’Evry-Courcouronnes, développement et valorisation du pôle industriel de Villaroche, Carré Sénart… ;
  • envisager une procédure de décollage des avions depuis Orly dite « PRISALT » afin de limiter les impacts sonores et nuisances environnementales pour l’ensemble du sud francilien ;
  • réaffirmer la priorité aux transports du quotidien, exiger des investissements solides et efficaces en faveur de l’amélioration indispensable de la qualité de service du RER D, réaliser les liaisons internes structurantes à notre territoire, notamment le TZen 2 et le TZen 4, avant 2025, préparer l’avenir à travers des liaisons en site propre entre Orly et Corbeil, entre Sénart et Marne-la-Vallée ;
  • intégrer le sud francilien et la grande couronne à la dynamique olympique de 2024 de laquelle notre territoire est absent.
  • etc…

LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE :

  • établir une fiscalité sur les activités polluantes et les déchets reçus et subis par la grande couronne en raison du développement de la métropole ;
  • proposer une fiscalité écologique en direction des collectivités afin de valoriser celle à l’initiative d’innovations ;
  • PPRT SEVESO Ris-Grigny : envisager la délocalisation des entreprises à l’origine du risque et s’opposer à tout financement des collectivités territoriales dans un projet d’aménagement non décidées par ces dernières ;
  • travailler à la réduction de la consommation énergétique du patrimoine bâti et rechercher des aides dédiées avec un focus sur les travaux d’isolation dans le patrimoine le plus ancien, dégradé et privé.
  • etc…

Téléchargez la contribution des élus de Grand Paris Sud.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus