Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Grand Paris Sud et Cœur d’Essonne : vers une stratégie commerciale commune inédite

Publié il y a 22 jours

  • Actualités
  • Grand Paris Sud et Cœur d’Essonne : vers une stratégie commerciale commune inédite

Les deux agglomérations s’apprêtent à signer, mardi 27 août à la Maison du Passeur à Ris-Orangis (91), une Charte de stratégie commerciale commune. Objectif : structurer les polarités commerciales à une échelle inédite, celles de deux territoires.

Grand Paris Sud et Cœur d’Essonne représentent le 1er pôle commercial français : à elles seules, les deux agglomérations concentrent 12% du commerce francilien, (respectivement 7,5% et 4,5%) avec un bassin de consommation avoisinant les 2 millions d’habitants. Situés à environ 20 minutes de Paris, les deux territoires constituent une destination de choix pour les acteurs du commerce et du e-commerce. Plusieurs pôles rayonnent au niveau de l’Ile-de-France : Evry2 (Évry), Carré Sénart (Lieusaint), la Croix Blanche (Sainte-Geneviève-des-Bois), Maison Neuve et les promenades de Brétigny, Marques Avenue A6 (Corbeil-Essonnes) ou encore les Marsandes (Avrainville). Et les agglomérations accueillent également 6 leaders du e-commerce : Cdiscount, Veepee (ex-Vente Privée), Amazon, Zalando, Sarenza et Casino.

À travers la signature de cette charte, Cœur d’Essonne et Grand Paris Sud affichent leur volonté de développer une stratégie commune pour mieux préserver, structurer et valoriser les activités commerciales sur leurs territoires.

Cette nouvelle échelle de régulation, portée par deux agglomérations, situe Grand Paris Sud et Cœur d’Essonne comme des acteurs de premier plan dans la construction et le développement du Grand Paris et de l’espace régional francilien.

Une conférence annuelle se tiendra sur une période de six ans entre les deux agglomérations. Elle permettra d’une part de dresser le bilan de la stratégie commerciale déployée, de l’autre d’échanger sur les nouveaux comportements de consommation afin de proposer les réponses commerciales adaptées.

Les premières actions de la Charte :

  • Intégration des objectifs de la Charte dans le Schéma de cohérence territoriale
  • Fixation d’un objectif de régulation des ventes autorisées à cinq ans

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus