Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Grand Paris Sud et la Région Ile-de-France s’engagent pour une mobilité durable

Publié il y a 28 jours

  • Actualités
  • Grand Paris Sud et la Région Ile-de-France s’engagent pour une mobilité durable

Stéphane Beaudet, vice-président de la région Ile-de-France et vice-président d’Ile-de-France Mobilités, Sandrine Gelot, vice-présidente du conseil départemental de l’Essonne, Michel Bisson, président de Grand Paris Sud, ainsi que 15 entreprises et administrations de Grand Paris Sud ont signé ce jour, en partenariat avec l’État, qui rejoindra ultérieurement la démarche, une charte d’engagements réciproques pour le lissage des heures de pointe.

Celle-ci vise à faire évoluer les modes de déplacement quotidiens à l’arrivée et au départ du territoire de Grand Paris Sud par le développement de solutions de mobilité alternatives et en encourageant l’adhésion à de nouveaux modes de travail.

Les entreprises et les administrations concluent un engagement collectif, à l’initiative de la région et du territoire et associant les gestionnaires routiers, qui poursuit un objectif commun : réduire de 5 à 10 % le nombre de voyageurs se rendant en voiture à Grand Paris Sud aux heures de pointe. Cet engagement vise à améliorer la qualité de vie des habitants et employés grâce à des conditions de transport améliorées, à réduire la congestion du trafic et la pollution qu’elle provoque et à accroître le bien-être au travail et, en conséquence, l’attractivité et la performance des entreprises.

Différentes solutions seront expérimentées par les entreprises et les acteurs locaux. Pour certaines, elles ont déjà été adoptées par quelques entreprises qui pourront ainsi les promouvoir auprès de tous :

  • l’incitation au décalage des horaires de travail à l’échelle individuelle ;
  • la sensibilisation des managers et des salariés pour ne pas imposer de rendez-vous avant 10h et après 17h, par exemple ;
  • la création d’espaces de coworking pour faciliter la mobilité des salariés, de plus en plus nomades, et réduire leurs temps de trajet ;
  • l’incitation à la pratique du vélo et autres modes de déplacements actifs ;
  • des mesures en faveur du covoiturage ;
  • le recours au télétravail…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus