Chargement...

©2022 grandparissud.fr
Tous droits réservés

Grand Paris Sud, le nouvel Hollywood

Publié il y a environ 2 mois

Depuis quelques années déjà, l’agglo s’impose comme le nouvel eldorado des professionnels de l’image. Il faut dire qu’avec ses lieux de tournages insolites et la variété de ses espaces urbanistiques, tout en étant à proximité de la capitale, l’engouement se fait de plus en plus fort. Les demandes d'autorisation de tournages de films et clips se multiplient et ça, c’est bon pour l’image de Grand Paris Sud et de ses habitants !

Ouvrez l’œil et vous allez (re)découvrir des sites familiers dans des longs et courts métrages. En effet, clips, shootings photo, tournages pour des lives YouTube… L’agglo se révèle une mine d’or pour ceux dont l’image est le métier. Et comme les professionnels sont toujours en recherche d’un site inconnu, d’une architecture inédite, le choix est immense.

Si on vous dit « Comment je suis devenu super héros » avec Pio Marmaï et Leïla Bekthi ou « Les touristes, Mission cascadeurs » d’Arthur, vous allez bien sûr reconnaitre l’hippodrome désaffecté, mais si photogénique, de Bondoufle-Ris-Orangis.

Dans les mois à venir, si vous êtes observateurs, vous allez aussi retrouver avec plaisir :

  • la gare routière de Ris-Orangis et le site propre du bus à Évry-Courcouronnes dans le dernier film en cours de montage de Nicolas Silhol ;
  • Marilou Berry devant la piscine René-Touzin de Ris-Orangis pour la série « Je te promets »…

Une mission spécifique à l’agglo

Cet engouement est tel que l’agglo dispose, via son service Marketing, d’une mission Accueil dédiée. « Nous avons un partenariat avec Film Paris Région qui recense les décors de cinéma du territoire dans une base de données dans l’objectif de favoriser l’accueil de tournages en Île-de-France, souligne Sandrine Reisser, responsable marketing. Nous recevons chaque semaine une ou deux demandes de tournage. 4 692 comptes ont accès à cette base de données où sont référencés les décors des bâtiments et du patrimoine référencés de Grand Paris Sud ».

Des sites incroyables et insoupçonnés

Les lieux de tournage sont parfois insolites.

Il peut s’agir d’espaces intercommunaux, tels l’espace piscine-patinoire d’Évry-Courcouronnes, le stade nautique Gabriel Menut de Corbeil-Essonnes, le stade de base-ball de Lieusaint – un équipement rare car, en très bon état, en Île-de-France…

On y trouve, aussi, des établissements comme Télécom SudParis, la Tour H (ce bâtiment de l’ancien hôpital Louise-Michel à Évry-Courcouronnes a été conservé en raison de son caractère emblématique et de son architecture atypique. Point culminant de la commune, son toit terrasse offre des vues imprenables sur Évry-Courcouronnes, les forêts voisines et jusqu’à Paris...), l’ENSIIE, Mines-Paristech, Genopole, l’université d'Évry…

Vous pourrez retrouver ces décors et d’autres dans diverses productions. Á titre d’exemples :

  • le film « La deuxième étoile », la comédie de Lucien Jean-Baptiste avec des vues de l’église de Ris-Orangis ;
  • la fondation Action enfance a tourné un court-métrage à la médiathèque de Cesson ;
  • des étudiants de l’École de la Cité de Luc Besson ont choisi le parc François-Mitterrand de Saint-Pierre-du-Perray pour leur court-métrage de fin d’année « RÉTROBSESSION »…


Évry-Courcouronnes fait jouer les stars

Cette mission de l’agglo dédiée aux tournages travaille en complémentarité avec les villes. Ainsi, la commune d’Évry-Courcouronnes dispose de son propre bureau.

Et pour cause, la ville s’impose comme la nouvelle place forte du cinéma. L’été dernier, le réalisateur Romain Gavras a choisi le quartier du Parc-aux-Lièvres pour tourner son nouveau film. De nombreux habitants ont pu participer au projet en tant que figurants.

Quant à la publicité Adidas, elle a été tournée en septembre dernier.

La ville est aussi souvent choisie par des rappeurs comme Niska ou Koba LaD notamment, qui les a vus grandir et y tournent des clips…


Témoignage : Hervé Le Hegarat, gestionnaire Grand Paris Sud de l’hippodrome

« Chaque tournage est une nouvelle aventure »

« Le site de l’hippodrome est souvent choisi pour des tournages de séries (Clem, Balthazar, Profilage…) de clips, de shooting photo, de films…

Je me souviens du tournage de « Comment je suis devenu super-héros » avec notamment Benoit Poelvoorde. Il y avait une super ambiance, les acteurs étaient agréables. C’est un très bon souvenir.

Lorsqu’il s’agit d’un long-métrage, il faut savoir qu’il y a plus de 250 personnes sur le site : des camions pour les décors, les costumes, les maquillages, les loges pour les comédiens… C’est toute une ville qui arrive sur place et c’est passionnant de les voir tous évoluer selon leurs métiers ».


Des acteurs économiques aussi !

L’univers de l’image est aussi présent dans le milieu économique avec des startups ou des agences.

Quelques sociétés dans ce secteur :

  • La brigade agency (Le Magellan-Évry-Courcouronnes) : réalisation de vidéos, production visuelle
  • Putch up : (Le Magellan-Évry-Courcouronnes) : agence de communication, designer
  • Studio Oracle (Évry-Courcouronnes) : studio de production numérique
  • BKE (Évry-Courcouronnes) : agence de création visuelle



En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus