Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

L’agglo lance son Schéma de cohérence territoriale

Publié il y a 2 mois

C’est parti : le Schéma de cohérence territoriale (SCoT) entre dans sa phase active. Après une période d’état des lieux et de diagnostic qui a commencé en début d’année, l’agglo s’apprête à lancer son PADD : Projet d’aménagement et de développement durables.

Mais au fait, le SCoT, c’est quoi ? Il s’agit du document de planification qui définit pour les 15 ans qui viennent les grandes orientations d’urbanisme et d’aménagement du territoire. Contrairement aux Plans locaux d’urbanisme (PLU) élaborés par les communes, le SCoT ne détermine pas l’utilisation des sols, sauf pour les espaces à protéger et les zones commerciales. En revanche, il permet de définir les orientations de toutes les politiques publiques : développement économique et commercial, habitat, agriculture, paysage et patrimoine, mobilités et déplacements, environnement et écologie, consommation foncière, communications numériques… On lira ci-dessous le calendrier prévisionnel de l’élaboration du SCoT : PADD puis Document d’orientations et d’objectifs (DOO) et enfin phase administrative. Tout au long de la procédure, les habitants seront invités à s’exprimer sur le site Internet grandparissud.fr et à l’adresse mail dédiée : scot@grandparissud.fr

« Pour améliorer la qualité de vie… »

« Les grands enjeux du SCoT sont le développement économique, l’environnement et la qualité de vie, résume Stéphane Raffalli, maire de Ris-Orangis, vice-président de Grand Paris Sud en charge de l’aménagement, de l’habitat et des grands projets. Ce document de planification doit nous aider à conforter l’attractivité économique et le rayonnement du territoire, à améliorer la qualité de vie des habitants en matière d’habitat, d’accompagnement social, de culture, de sport ou encore d’offre locale de santé. En ce qui concerne les enjeux environnementaux, il s’agit de mettre en valeur les richesses patrimoniales et naturelles, de préserver les continuités écologiques, d’économiser l’espace et de prévenir les risques naturels. Enfin, dans le domaine de la mobilité, il s’agit de favoriser les déplacements à l’intérieur de l’agglo et vers les territoires voisins, notamment l’ancienne base aérienne de Brétigny, le pôle Paris-Saclay, le pôle universitaire d’Orsay ; d’accompagner les projets en cours, Tram 12, T Zen 2 et 4 ; d’améliorer le RER D et de renforcer les circuits courts et la mobilité douce »

Stéphane Raffalli, Maire de Ris-Orangis • Vice-président chargé de l’aménagement,de l’habitat et des grands projets

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus