Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

L’ANRU s’engage dans le projet du Parc aux Lièvres à Évry-Courcouronnes

Publié il y a 7 mois

  • Actualités
  • L’ANRU s’engage dans le projet du Parc aux Lièvres à Evry

Jeudi 19 juillet 2018, Olivier Klein, président de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), Jean-Benoit Albertini, préfet de l'Essonne et Francis Chouat, maire d'Évry-Courcouronnes et président de Grand Paris Sud ont signé la déclaration d’engagement du Parc aux lièvres à Évry-Courcouronnes, avec un engagement de l’ANRU de près de 50M€ de concours financiers (montant global de l’opération : 140 M€ HT).

Sur le territoire de Grand Paris Sud, le Parc aux lièvres à Évry-Courcouronnes est le projet de renouvellement urbain le plus engagé, il a fait l’objet de dix ans d’études menées par la ville et l’agglomération. Le projet de renouvellement urbain du Parc aux Lièvres, très ambitieux, est un projet au long cours avec des livraisons de logements prévues jusqu’en 2028.

« Nous sommes dans la continuité du travail déjà engagé : celui de permettre à nos quartiers populaires, grâce aux interventions de l’ANRU et de ses partenaires, de sortir de la spirale de la paupérisation et de la stigmatisation. Nous réitérons aujourd’hui notre engagement dans cette volonté de réussite sur ce programme de NPNRU du Parc Aux Lièvres. Nous voulons améliorer le cadre de vie des habitants, pour que leur quartier redevienne une fierté, un endroit de paix et de tranquillité », Francis Chouat, maire d'Évry-Courcouronnes et président de Grand Paris Sud

Le quartier politique de la ville recouvre 870 logements locatifs sociaux situés sur la dalle et en proximité directe de celle-ci. La dalle du Parc aux Lièvres est caractéristique de l’urbanisme de la fin des années 1960. Le projet urbain élaboré permettra la création d’un nouveau quartier, mixte et attractif, en lien avec le pôle multimodal du Bras de fer.

Ce projet prévoit plusieurs opérations dont certaines sont déjà en cours :

- la démolition de 382 logements et la réhabilitation des logements existants sur les placettes Saint Exupéry, Jean Moulin, Washington, La Fayette et Churchill autour de l’ancienne dalle ;

- la réhabilitation des groupes scolaires du Mousseau et de la Fontaine Mauriac et la construction du nouveau gymnase François Mauriac ;

- une nouvelle Maison des services publics ;

- les travaux d’aménagement autour de la gare RER du Bras de fer, pour permettre notamment l’accueil du TZen 4 et la transformation de la route départementale en boulevard urbain ;

- plus de 500 nouveaux logements dont le programme de 397 logements de Nexity, opération intitulée « Bio Valley », comprenant une crèche et 81 logements sociaux participant de la reconstitution de l’offre ;

- les travaux d’installation du chauffage urbain.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus