Chargement...

©2021 grandparissud.fr
Tous droits réservés

L'enfant, la ville et le street art

Publié il y a environ 4 ans

Vendredi 13 octobre, peu avant que le Street artiste Astro termine sa fresque rue Henri-Matisse à Corbeil-Essonnes, une classe de maternelle est venue découvrir l'œuvre en cours de réalisation. Ces élèves ont 5 ans et expriment leur ressenti face à l’art.

Ils s’appellent Pharell, Donovan, Kaylia, Ebène ou Amélie, ils ont tous 5 ans et vont à l’école élémentaire Jean-Macé, toute proche. Ils ont la chance d’être initiés à la peinture mais aussi à la musique par leur institutrice, Jeanne, également directrice de l’école. Accompagnés par elle et plusieurs mamans, ils regardent avec beaucoup d’attention la peinture abstraite que l’artiste Astro achève sous leurs yeux.


Qu’est-ce que vous voyez dans cette fresque ?

Ambre : « Je vois des dents ; elles sont toutes pointues ». « Moi, là-bas je vois un dragon !» Et moi, le tourbillon de l’œil!».
Amélie : « La bouche et les cils du monstre. »

Qu’est-ce qui vous plaît dans cette peinture ?

Kaylia : « Le dessin et la couleur verte » (ndlr : c’est plutôt du bleu). « Moi, j’aime bien les sirènes là. »
Ébène : « Je n’avais jamais vu de peintre en vrai, et ça me plaît beaucoup. On voit plein de choses différentes . J’aime bien la peinture!»

Est-ce que vous connaissez d’autres peintres ?

« Ouiiiiii ! On apprend Mondrian à l’école. C’est un peintre qui fait de grands quadrillages à partir de New York*. »
« Moi, je connais Van Gogh. C’est la maîtresse qui nous montre les peintures. »
« Et moi, j’aime bien Picasso : j’ai vu ses dessins au musée avec la maîtresse ! »

Jeanne, l’institutrice : «Les enfants sont très intéressés par l’art. Nous travaillons beaucoup avec le musée du Quai-Branly qui associe à la fois, l’histoire, la géographie et l’art. Mais nous allons également au Louvre, au musée d’Orsay. A travers cette initiation artistique, les enfants ont découvert les peintres abstraits comme Paul Klee, Mondrian. Les peintres de la lumière, comme Monet, Van Gogh ou les artistes ayant représenté le corps humain : Renoir, Degas... Nous écoutons aussi beaucoup de musique et ils ont découvert Pierre et Le loup de Prokofiev avec beaucoup de plaisir. Les enfants adorent l’art sous toutes ses formes, ils y sont très sensibles. Mon travail consiste juste à leur montrer qu’il existe de belles œuvres, à les tirer vers le haut. L’art n’est pas réservé à une élite ni aux grands. Même petits, les enfants comprennent bien des choses. Et certaines, que nous, adultes, ne captons plus. Leur perception de l’art d’Astro, totalement abstraite, passe par leur imagination. Ils voient des sirènes là où nous voyons des lignes... »

Gauthier Jourdain, galeriste et directeur artistique du festival Wall StreeArt, a quant à lui, répondu aux questions d’élèves de CM2, venus voir l’œuvre et l’artiste quelques jours auparavant.

«Les questions que les enfants m’ont posées sont très concrètes et renvoient à la fois à leurs propres préoccupations et à leurs questionnements face au monde. Apparemment ils s’intéressent beaucoup aux conditions de vie de l’artiste et à son statut dans la société contemporaine. Ils m’ont ainsi demandé : ''Combien de bombes de peinture a utilisé Astro pour réaliser la fresque'', ''Quand est-ce qu’il a décidé de devenir artiste ?'' ''Si ses parents l’ont autorisé à faire ce métier'' ou ''s’il a le droit de peindre sur les murs''. Egalement ''Si l’artiste gagne de l’argent en peignant. »

L’intervention du peintre dans la rue interroge, bouscule l’adulte comme l’enfant, mais elle provoque aussi des rencontres inattendues. Une dame âgée, venue chaque jour voir la progression de la fresque, offre à Astro un petit cadeau qu’elle a modelé : la façade de la maison de son enfance...


*: Piotr Mondrian est l’un des peintres majeurs de l’art abstrait qui a trouvé dans New York une ville en correspondance avec ses tableaux, et notamment par son plan et également son rythme.


Durant la trêve hivernale, un cycle d’actions de médiation autour de chacune des œuvres réalisées cette année sera mené en lien avec les structures de proximité (écoles, centres de loisirs, maisons de quartier, etc.). Pour toute information, contacter le service événementiel culturel : 01 69 91 57 55.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus