Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

La Fabrique à Neuf 

Publié il y a plus de 3 ans

Un nom on ne peut plus clair pour ce réseau de trois « ressourceries » essonniennes. L'association La Fabrique à Neuf assure gratuitement la collecte des encombrants auprès des particuliers dans ses locaux et à domicile.

Les produits sont contrôlés, nettoyés et réparés pour être revendus tandis que le reste est acheminé vers les filières de recyclage adaptées.

Le concept : L'association La Fabrique à Neuf assure gratuitement la collecte des encombrants auprès des particuliers dans ses locaux et à domicile. Les produits sont contrôlés, nettoyés et réparés pour être revendus tandis que le reste est acheminé vers les filières de recyclage adaptées.

La dimension environnementale : La Fabrique à Neuf s'est engagée à réduire de 5 % le tonnage des déchets encombrants produits sur les  communes essonniennes où elle étend son activité. En 2 ans l'objectif est dépassé et le total pris en charge atteint 10 %. 

Sur 223 tonnes d'encombrants collectés, seulement environ 10% ont été éliminés. 201 tonnes d'encombrants collectés ont donc été soit vendus dans les boutiques solidaires de l’association, soit  valorisés
grâce aux conventions passées avec ECOMOBILIER, ECOLOGIC et le RELAIS.

La dimension sociale : La Fabrique à Neuf emploie 15 salariés dont 14 contrats en insertion (Emploi d'Avenir et Contrat Unique d'Insertion).
La majeure partie des salariés sont en CDI. Ils sont répartis sur trois sites : Corbeil-Essonnes, Ris-Orangis et Montgeron .

Les projets : Sur chacune des  Ressourceries, la Fabrique à Neuf essaie de développer des ateliers créatifs ou de remise en fonction des objets collectés. A Corbeil : mise en place d'un atelier de réparation de vélos, à  Ris d’un atelier de couture avec textile de réemploi et d’un atelier de remise en état de matériel informatique. A Montgeron, il s’agit d’un atelier Eco-design dont l'objectif est l'up-cycling (détournement de la fonction initiale de l’objet ou remise en état).

Et aussi prochainement : la Fabrique à Neuf va proposer aux habitants de rapporter leurs câbles électriques afin qu’ils soient traités sur place. Elle vient de créer la société coopérative VALOCAL pour développer cette activité. L’objectif d’un traitement en local de ce type de déchet est de diminuer l'impact carbone lié au transport et d'améliorer la gestion de la valorisation de la gaine du câble qui finit bien souvent brûlée ou enfouie.

+ d’info sur http://www.lafabriqueaneuf.org/ 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus