Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Le street art s’invite au collège Léopold Sédar Senghor

Publié il y a 4 mois

  • Actualités
  • Le street art s’invite au collège Léopold Sédar Senghor

L’œuvre « Celles qui ont dit non » de l’artiste Vince, peinte sur les murs d’enceinte du collège Léopold Sédar Senghor, a été inaugurée le mardi 21 mai.

Des visages féminins sublimés par le talent de Vince décorent désormais les murs du collège Sédar Senghor de Corbeil-Essonnes. À l’initiative de Valentin Servais, professeur d’appui sur le quartier des Tarterêts, cette fresque met à l’honneur des femmes qui ont dit non. Voulant stimuler l’innovation pédagogique, il a tout de suite fait appel au street artiste Vince pour mener à bien ce projet. Avec le concours de Grand Paris Sud et le soutien de Camille Rougeon, chargée de l’action culturelle de Grand Paris Sud, les élèves de 5ème du collège Sédar Senghor et les CM2 de l’école Pablo Picasso de Corbeil-Essonnes ont pu participer à l’élaboration de ces portraits de femmes, œuvre s’inscrivant dans le cadre d’un projet global sur « les femmes d’hier et d’aujourd’hui ».

Les élèves et l’artiste ont pris le parti de choisir des personnages féminins plutôt anonymes, qui ne sont pas toutes des icônes (re)connues, mais qui portent également haut les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. Parmi elles, on découvre le visage de femmes de ménage, portant dans leurs yeux une lutte victorieuse contre le géant du nettoyage Onet et la SNCF, qui a marqué la fin de l’année 2017 en France. On retrouve également sur les murs du collège Fatiha Damiche, décédée en 2007, responsable juridique au Comité National Contre la Double Peine et cofondatrice du Mouvement de l'Immigration et des Banlieues. Un peu plus loin, le regard de l’activiste politique afro-américaine Assata Olugbala Shakur renvoie à son parcours difficile qui la conduira à Cuba, où elle demanda l’asile politique. Enfin, c’est le grand sourire de Malala Yousafzai, militante pakistanaise, qui rappelle à ces jeunes élèves que la scolarisation n’est pas un droit dans tous les pays du monde…

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus