Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Les 17 et 18 octobre - Villes nouvelles, villes d’arrivées

Publié il y a 6 jours

Six villes nouvelles européennes s’interrogent sur la place des migrants sur leur territoire, dans un projet au long cours baptisé « Villes nouvelles, villes d’arrivée ». Ce parcours, cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du programme « Europe pour les citoyens », fait étape mi-octobre à Grand Paris Sud.

Villes nouvelles, villes d’arrivée… Autrement dit de passages et de migrations. Mais si ces villes nouvelles ont favorisé l’installation de nombreuses communautés dans les années 1960 et 1970, le contexte économique est aujourd’hui moins favorable à l’accueil de nouvelles populations. Une raison suffisante pour s’interroger sur la place des migrants, leur accueil et leur intégration. 

C’est l’objet du projet européen « Villes nouvelles, villes d’arrivée », porté par six villes et agglomérations, Milton Keynes en Angleterre, Sabaudia en Italie, Nissewaard aux Pays-Bas, Aarhus au Danemark, Vällingby en Suède et Grand Paris Sud en France, en partenariat avec l’Institut international des villes nouvelles (INTI pour International new towns institute). 

Pendant dix-huit mois, chaque partenaire accueille à tour de rôle un séminaire traitant d’un aspect de la problématique. Fin 2017, à Milton Keynes, il était question de la culture comme facteur d’intégration ; en mai, à Sabaudia, on s’interrogeait sur l’aménagement d’espaces publics collectifs pour connecter les différentes communautés. Dans quelques semaines, c’est au tour de Grand Paris Sud d’accueillir ses partenaires européens, en collaboration avec le CRPVE (Centre de ressources Politique de la Ville en Essonne) et l’Université d’Evry-Val-d’Essonne. 

A l’ordre du jour : les parcours citoyens susceptibles de favoriser l’intégration des migrants. Une trentaine de délégués séjourneront à Évry, visiteront le territoire et participeront à des rencontres avec les acteurs de l’agglo : universitaires, géographes, historiens, sociologues, architectes, intervenants culturels, associations de quartiers et conseils citoyens. Les résultats de ce « city lab » et de l’ensemble du projet européen seront mis en ligne dans quelques mois. Plus de cinquante ans après leur création, ces villes ne sont plus tout à fait nouvelles, mais continuent d’expérimenter et d’innover…    

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus