Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Les Mini Kawaii débarquent sur vos smartphones

Publié il y a 12 jours

Les Mini Kawaii pourraient dans quelques mois envahir vos téléphones mobiles, le web et peut-être vos PC.

Kawaii, kézako ? Ça veut dire mignon en japonais, mais c’est en l’occurrence une application et un jeu vidéo qui met en scène de petits animaux dont il faut s’occuper. Vous pouvez les faire dormir, les nourrir, leur donner à boire, faire pousser des plantes, décorer leur environnement, les vêtir, les faire sortir en discothèque, au restaurant… Les possibilités sont illimitées et les Kawaii sont imprévisibles ! Malgré tout, ils nous rappellent ces petits animaux de compagnie japonais virtuels apparus à la fin des années 1990, les tamagotchis. « C’est vrai, c’est une de mes sources d’inspiration, mais pas seulement, explique Pierre Dumas, le créateur des Mini Kawaii. Il existe des jeux qui ont des points communs avec le mien, mais je crois qu’il n’en existe aucun qui cumule autant de possibilités, avec cette qualité d’animation. »

Alive and Kicking

Domicilié depuis plus d’un an dans les locaux de C-19, cluster de jeux vidéo et incubateur d’entreprises de l’école d’ingénieurs ENSIIE (Ecole nationale supérieure d’informatique pour l’industrie et l’entreprise), à Evry, Pierre Dumas a travaillé longtemps pour plusieurs éditeurs de jeux vidéo (Ubisoft notamment), avant de fonder sa société KickAlive il y a 5 ans. « Ça pourrait se traduire par : je suis vivant, et bien vivant, et je tape partout. Autrement dit, pour créer des mondes vivants qui regorgent de technologie, il faut déployer beaucoup d’efforts. » Ceux qui, comme ce quinquagénaire, ont l’habitude d’avoir les oreilles tournées de l’autre côté du Channel, auront au passage reconnu la belle chanson de Simple Minds, Alive and Kicking. 

76 000 du Conseil régional

Et Pierre Dumas a eu raison de se battre car il vient de décrocher une subvention de 76 000 euros de la Région Ile-de-France, dans le cadre d’un appel à projets lancé aux entreprises innovantes qui peuvent créer des emplois. « Nous sommes aujourd’hui trois à temps complet, mais j’espère que nous serons plus nombreux bientôt, si le jeu a du succès. » Les Mini Kawaii devraient être fin prêts pour la commercialisation, mais on peut déjà les tester. Le téléchargement est gratuit, mais l’on peut ajouter des options (un euro chacune) qui permettent de faire vivre l’entreprise.

Si vous voulez tester les Mini Kawaii, il suffit d’envoyer un email à Pierre Dumas : pierre@kickalive.com, en précisant si votre smartphone est Android ou Apple.


Une subvention régionale pour C-19

KickAlive n’est pas seule à bénéficier du coup de pouce de la Région Ile-de-France. Le cluster C-19 a été lauréat en août dernier de l’appel à projets du Conseil régional « Lieux d’incubation 2018-2020 ». A la clef : une subvention de fonctionnement sur trois ans (70 000 euros pour la première année) afin de développer des collaborations à l’international avec d’autres incubateurs et d’autre part afin de mettre en place des actions pour encourager l’entrepreneuriat féminin. Un recrutement est en cours pour répondre à ces deux objectifs.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus