Chargement...

©2022 grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • Actualités
  • PLATO : le coaching des dirigeants qui tient ses promesses

PLATO : le coaching des dirigeants qui tient ses promesses

Publié il y a environ 2 mois

Vous en avez entendu parler mais vous hésitez encore ? Pas le temps ? Pas le budget ? Et si vous tentiez l’expérience ? Le 4e groupe PLATO de Grand Paris Sud en partenariat avec la CCI Essonne recrute encore et il n’est pas trop tard. Ce réseau de co-développement et de coaching est exclusivement destiné aux chefs d’entreprise pour grandir, sur un plan personnel et managérial, mais aussi pour développer son entreprise.

Rencontre avec Sophie Labadie, gérante de Kalengo (Évry-Courcouronnes) et adhérente de PLATO

« PLATO, c’est ma bouffée d’oxygène ! »

Kalengo, créée en 1997, est spécialisée dans la conception de stands, comptoirs, kakémonos… et la signalétique écologique. Ses atouts : un atelier de fabrication en interne, un stock important, des livraisons rapides.

Vous avez décidé de rejoindre le groupe PLATO en septembre 2021, pourquoi ?

Sophie Labadie : « C’était une période difficile pour Kalengo. Tout l’évènementiel s’était brutalement arrêté et de plus, nous étions en redressement judiciaire. Les 2 salariées étaient en chômage technique - nous sommes 3 femmes dans l’entreprise-. PLATO est apparu comme un va-tout : ça passait ou ça cassait. J’étais noyée sous les paperasses avec ce redressement et j’avais besoin d’air.

Je me suis interrogée sur le montant – 1 800 euros par dirigeant - compte-tenu de la situation financière de Kalengo, mais je ne regrette pas, c’est un véritable retour sur investissement.

Je connaissais depuis plusieurs années Olivier Laroche, l’animateur PLATO de la CCI. Je me suis laissée tenter. J’avais un réel besoin de m’échapper, de me changer les idées et de voir autre chose que l’entreprise et ses problèmes. Sortir de mon isolement était vital. »

Comment se déroulent les ateliers collectifs ?

Sophie Labadie : « Ils ont lieu une fois par mois, le mardi de 18h30 à 22h30 environ. Le lieu change souvent car nous sommes accueillis dans des entreprises partenaires et comme nous sommes une quinzaine, il faut suffisamment d’espace.

La première partie de la soirée est consacrée à une thématique et animée par des coachs ou des experts de haut niveau. Ils sont parfaitement choisis par Olivier Laroche et même si le sujet de départ ne parait pas nous concerner directement, on peut, un jour, y être confrontés.

Les sujets sont variés et comme j’aime apprendre, je repars toujours pleine d’enthousiasme et de vitalité. Nous avons eu, par exemple, un atelier sur la gestion du stress du dirigeant ou comment mieux diriger et bien déléguer…

La dernière partie, on dîne ensemble (plateaux repas livrés par un traiteur) ; ce sont de vrais moments de convivialité.

Nous échangeons entre nous et c’est riche. Ce partage d’expériences est intense et bienveillant. Aucune histoire d’entreprise ne ressemble à une autre. Il peut s’agir d’un dirigeant qui souhaite céder pour faire autre chose, d’une société familiale qui tourne beaucoup autour du fondateur, d’une société qui rencontre des problèmes de personnel … »

Comment se porte Kalengo aujourd’hui ?

Sophie Labadie : « Beaucoup mieux, heureusement ! Depuis le début 2022, les événements et salons ont réouvert leurs portes. Les clients souhaitent eux aussi à nouveau communiquer et ils font appel à nos services.

L’an dernier, à cause du redressement judiciaire, j’ai dû me séparer à grand regret d’une collaboratrice, mais il n’y avait pas d’alternative possible. Nous étions 4 femmes, nous ne sommes plus que 3 ; l’une à l’atelier, Gaëlle, une autre pour la gestion et l’administratif, Claire et moi qui m’occupe du commercial. »

Plus d’infos sur Kalengo

Plus d’infos sur PLATO auprès de :

  • Léa Baruch-Gourden : chargée de mission Développement des entreprises à Grand Paris Sud : 01 64 13 17 45 / l.baruchgourden@grandparissud.fr
  • Olivier Laroche : animateur PLATO à la CCI Essonne : 01 60 79 91 52 / plato91@essonne.cci.fr

Le dispositif concerne les entreprises avec 3 ans d’exercice minimum et de moins de 50 salariés


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus