Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

RÉAU-MOISSY-CRAMAYEL - Le parc d’activités de l’A5 monte en puissance

Publié il y a 14 jours

Le parc d’activités de l’A5, qui s’étend pour deux tiers sur Réau et pour un tiers sur Moissy-Cramayel, continue d’accueillir ses premiers propriétaires. D’importants travaux de voirie sont programmés pour 2019-2020

Les premières pierres se suivent et se ressemblent. Le 20 septembre, le géant de la logistique Prologis lançait au parc Moissy 2 Les Chevrons la construction d’un bâtiment de 56 000 m2 pour le compte de l’enseigne de loisirs culturels et artistiques Cultura. Huit jours plus tard, la société Sofade – Dentressangle Initiatives posait l’une des nombreuses pierres (le bâti- ment est déjà à moitié sorti de terre) d’un entrepôt de 42 000 m2, extensible à 70 000 m2, destiné au groupe de trans- port et de logistique Transalliance, prestataire de Coca Cola.

« Cette première pierre est symbolique de la montée en puissance du parc de l’A5-Sénart, qui accueille déjà 700 emplois sur les 2600 programmés à terme », commente Agnès Ramillon, directrice générale adjointe de l’Établissement public d’aménagement de Sénart, en charge du développement.

Ce parc XXL s’étend sur près de 200 hectares, dont 131,7 hectares d’espaces cessibles pour 595 000 m2 constructibles. Plusieurs bâtiments (178 000 m2) sont déjà occupés par Geoparts, Bergerat- Monnoyeur, Sarenza, Auto Distribution et C Discount. Outre le nouvel entrepôt de Sofade, deux permis de construire sont en cours d’instruction, déposés par Leroy Merlin pour 71 458 m2 sur 18 hectares, et par la Scadif (filiale logis- tique des hypermarchés Leclerc) pour 77 000 m2 sur 25 hectares.

Voilà pour les chiffres impressionnants d’un parc autour duquel l’Établissement public s’apprête à engager d’importants travaux de voirie. Une nouvelle route à deux fois deux voies sera notamment créée entre le parc et Réau et l’actuelle RD 57 sera transformée en liaison douce. Des merlons de 6 mètres de hauteur seront par ailleurs aménagés au sud-est du parc, afin de protéger les riverains de Réau et du hameau d’Ourdy. Coût total de l’aménagement du parc d’activités : 21 millions d’euros, dont 4 pour les travaux de paysagement.