Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • Actualités
  • Reprendre une entreprise, un projet passionnant… à préparer avec minutie

Reprendre une entreprise, un projet passionnant… à préparer avec minutie

Publié il y a 2 mois

Cela peut être un rêve, l’ambition d’une vie ou bien plus encore ! Mais pour mettre toutes les chances de votre côté, ne vous lancez surtout pas seul dans cette aventure. Des experts et des structures peuvent vous accompagner sur tous les aspects de votre projet. On vous donne quelques pistes…

Créer, racheter… la question vous turlupine. Après l’avoir retournée dans tous les sens, c’est décidé, vous allez racheter une entreprise. C’est là que le parcours du combattant débute. Car, oui, c’est un long chemin qui vous attend, contraignant, parsemé d’embûches inattendues, mais aussi de belles récompenses.

En récompense de ces efforts, vous attendent une grande fierté et le début d’une nouvelle vie, celle de chef d’entreprise. « La reprise d’une société existante est une opportunité intéressante, souligne le service Création d’entreprises et Équipements économiques de Grand Paris Sud. En effet, bon nombre de dirigeants partent régulièrement à la retraite et cherchent à transmettre leur entreprise. C’est également un enjeu majeur pour maintenir les emplois et les savoir-faire sur notre territoire. De nombreux organismes sont là pour vous aider, aussi bien pour trouver votre bonheur que pour financer et développer votre structure. N’hésitez surtout pas à les contacter. Ils sont bien souvent l’un des acteurs clés de la réussite. »

Lionel Becquart CCI 77

Les précieux conseils d’un expert :

Lionel Becquart est conseiller Reprise Transmission à la CCI 77. Cette structure travaille main dans la main avec la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) 77 sous une enseigne commune : TRANSMETTRE ET REPRENDRE.

  • Être au clair avec soi-même : « Il s’agit de se poser toutes ces questions en toute honnêteté : suis-je véritablement un entrepreneur ? Ai-je envie de prendre des risques ? Suis-je assez autonome… Parfois, on peut se mentir. C’est une véritable introspection qu’il faut prendre le temps de faire » ;
  • Rallier son environnement à son projet : « Il faut faire le tour du sujet avec sa famille, son/sa conjoint(e)… de façon approfondie. Devenir chef d’entreprise a forcément des incidences sur un rythme de vie déjà établi ; il peut y avoir des conséquences financières sur le cadre de vie… » ;
  • Être réaliste : « Savoir où on veut aller et pourquoi, définir l’objectif poursuivi. L’argent ? Le statut social ? La gestion d’une équipe ? L’accomplissement d’un vœu ? Le développement d’un produit ? … » ;
  • S’informer et partager : « Profiter des réunions et ateliers, des sites Internet… » ;
  • S’armer de patience : « C’est long ! Pour trouver l’entreprise qui vous corresponde, je conseille de rédiger une fiche de cadrage très précise, un cahier des charges précisant l’activité, le prix, la distance à partir de votre domicile, le nombre de collaborateurs… Il s’agit aussi de rester en veille, d’activer ses réseaux… Ensuite, la phase négociation, compromis, achat, peut aussi être longue... Le parcours dure entre 18 et 24 mois en moyenne. C’est une course d’endurance. Le temps du cédant n’est pas le même que celui de l’acheteur. » ;
  • Bien étudier l’aspect financier : « Il ne faut pas confondre prix de vente et budget total. Il faut intégrer dans l’acquisition le coût des conseils (audits…), des frais non prévus, de la trésorerie à réinjecter, des investissements à prévoir et ne pas oublier qu’un prêt professionnel est de 7 ans maximum… » ;
  • S’entourer de professionnels : « C’est aussi la clé, d’un bout à l’autre. Je pense aux conseillers CCI-CMA, aux avocats, aux experts-comptables… ».

Plus d’infos sur : https://www.seineetmarne.cci.fr/reprise/transmission/reseaux/reseau-transmettre-et-reprendre

Emmanuel LARROUMET, CEO Akanis technologies

« Il faut s’armer de patience et persévérer »

« Grâce à des capitaux récoltés auprès d’amis et de connaissances, j’ai racheté il y a 3 mois Akanis Technologies. La société fabrique des machines de loterie qui sont vendues dans plus de 110 pays dans le monde. Elle est implantée dans la ZAC du Levant, à Lieusaint. J’ai 45 ans et une expérience de 20 ans dans le commerce international en B to B. Je parle 4 langues et j’ai toujours travaillé et vécu à l’étranger. J’ai eu envie de mettre mes compétences au service d’une société que je pourrai diriger. J’ai donc cherché une entreprise à ma dimension – elle a 7 salariés – tournée vers l’international, avec une spécificité technologique reconnue et des clients professionnels, aussi bien privés que gouvernementaux.

Je l’ai trouvée via mon réseau et cela fut assez rapide. En revanche, la partie la plus délicate à mes yeux a été la rédaction des conditions du contrat avec le vendeur. Cela a pris plus de 6 mois. J’étais, bien sûr, entouré d’experts. Il faut s’armer de patience, persévérer, décider quelles sont les conditions sur lesquelles on ne veut absolument pas transiger. Dès le premier jour à la tête de l’entreprise, ce qui change, c’est l’omniprésence du travail qui interfère avec le quotidien. Je tiens à remercier Initiative Melun Val de Seine et Ile-de-France Transmission pour leur aide financière et leurs précieux conseils dans le cadre de cette acquisition. »

Plus d’infos : https://www.akanistechnologies.com/about/

Alexandra Margerie, conseillère en Financement et Entrepreneuriat à Initiative Essonne

« Parmi les entrepreneurs que l’on accompagne, 1 sur 3 est un repreneur ! »

« Initiative Essonne est membre d’Initiative France, 1er réseau associatif d’accompagnement et de financement des entrepreneurs. Nous soutenons les entrepreneurs en phase de création, de reprise et de croissance de leur entreprise.

Parmi les entrepreneurs que l’on accompagne, 1 sur 3 est un repreneur !

Nous avons par exemple récemment soutenu la repreneure d’un salon de coiffure sur Ris-Orangis. Alors que les cédants partaient à la retraite, elle a racheté le salon dans lequel elle travaillait depuis 5 ans. Elle connaissait déjà très bien l’activité, les clients… mais découvrait le métier de chef d’entreprise !

C’est sur le plan financier et la posture entrepreneuriale qu’Initiative Essonne l’a aidée. Elle est entrée dans le parcours d’accompagnement d’Initiative. Et, en plus, elle a bénéficié d’un prêt d’honneur (0 %, sans garantie personnelle) de 10 000 € venant renforcer ses 2 000 € d’apport personnel. Ainsi, elle a pu obtenir un prêt bancaire de 52 000 €. »

Plus d’infos : http://www.initiative-essonne.com/

Agenda, les réunions prévues dans les prochains jours :

Pour en savoir plus :

Les liens pour vous accompagner :

Le site de Grand Paris Sud recense la plupart des partenaires qui peuvent, d’une part, vous aider à trouver l’entreprise à racheter qui vous corresponde et, d’autre part, vous accompagner pour la financer.

https://creermonentreprise.grandparissud.fr/vous-accueillir-vous-orienter/creer-autrement/reprendre-une-entreprise

https://www.transentreprise.com/offres/Ile-de-France-IDF

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus