Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

X-FAB, un géant emblématique de Grand Paris Sud

Publié il y a 6 jours

Recrutements, notoriété, R&D… X-FAB France, implanté à cheval sur les communes du Coudray-Montceaux, de Corbeil-Essonnes et d’Ormoy, fait partie du campus Essonne Nanopole, un site majeur de développement des nanotechnologies en Île-de-France et sur tout le territoire. X-FAB a aussi signé, le 15 juillet dernier, avec 160 entreprises essonniennes, la charte du club "L’Essonne, une chance. Les entreprises s’engagent !".

C’est l’un des fleurons du territoire ! X-FAB, groupe belge dont le siège social est en Allemagne, compte près de 4 000 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 587 M$ en 2018. Il est spécialisé dans la fabrication de composants électroniques, notamment de tranches de silicium (puces de semi-conducteurs) pour des applications automobiles, industrielles, médicales et de télécommunication.

Sur le territoire depuis 2016, X-FAB France est installé sur l’ancien site d’Altis Semiconductor où l’on retrouve aussi Toppan Photomasks et Melexis. Il y rassemble près de 1 000 salariés et porte une stratégie ambitieuse en matière de recherche & développement. D’importants investissements y sont d’ailleurs prévus dans les années à venir.

Ce campus, marqué par la présence historique de l’entreprise IBM qui y avait implanté son site dès 1964, est même identifié au niveau national dans le cadre du plan Nano 2022 et au plan continental, avec le programme d’initiative européenne IPCEI (Important Project of Commun European Interest) 2018-2022.

Avec l’arrivée de X-FAB, c’est tout un écosystème favorable à la croissance économique qui s’est déployé : fournisseurs et clients, partenaires R&D, sous-traitants, mais aussi établissements d’enseignement supérieur…

Toutes infos sur xfab.com/home


"L’Essonne, une chance. Les entreprises s’engagent !"

Le 15 juillet dernier, c’est dans les locaux de X-FAB France que la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, est venue rencontrer plusieurs entreprises de l’Essonne pour le lancement du club "L’Essonne, une chance. Les entreprises s'engagent !".

Les objectifs de cette charte : favoriser l’accès à l’emploi pour celles et ceux qui en sont éloignés et rendre les entreprises plus inclusives, notamment pour les jeunes, les travailleurs handicapés ou les réfugiés.

Concrètement, plusieurs mesures sont prévues :

  • favoriser le recrutement de travailleurs handicapés ;
  • promouvoir les stages de 3ème pour les collégiens de quartiers prioritaires ;
  • encourager l’alternance et l’apprentissage pour les étudiants…

« En Essonne, il y a de nombreux quartiers prioritaires et aussi beaucoup de travailleurs handicapés, a commenté Muriel Pénicaud. Le taux de chômage dans ce département est meilleur que dans le reste de la France, il est à 6,8 %. Maintenant, pour arriver au plein emploi, il faut aussi chercher ceux qui sont les plus éloignés du travail. »

L’emploi pour tous

X-FAB a recruté, lors de cette signature, 7 jeunes accompagnés par la Mive (Mission Intercommunale Vers l'Emploi), installée à Corbeil-Essonnes, mais qui couvre également 6 autres communes. « Nous avions déjà invité cette société lors de jobs dating pour qu’elle rencontre des jeunes et nous sommes très satisfaits des embauches concrétisées pour des postes d’agents de production, se félicite Rebah Laouini, responsable de secteur à la Mive. Il s’agit de CDD de 6 mois renouvelables. »

Plusieurs entreprises du territoire ont aussi signé cette charte, notamment :

  • Bergams (spécialisée dans le domaine de la fabrication de sandwiches et de repas rapides), à Grigny ;
  • XPO Logistics (l’un des plus grands prestataires mondiaux de services de transport et de logistique), à Bondoufle.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus