L'ANRU à Evry-Courcouronnes

Évry-Courcouronnes

Trois projets, à Evry-Courcouronnes, font partie partie intégrante de l'ANRU : le canal, le parc aux lièvres-Bras de fer et les Pyramides Bois Sauvage.

Le canal

Symbole de la fusion des deux villes, Évry et Courcouronnes, le quartier du Canal poursuit une transformation marquée par la place donnée aux mobilités douces et à la qualité des espaces publics. L’arrivée du TZEN 4 et la requalification d’espaces publics permettront d’achever le changement d’image de ce quartier.

Chiffres clés

  • 5 182 habitants
  • Part des moins de 25 ans : 46,2%
  • Taux de scolarisation des 16 24 ans : 59,7%
  • Taux de pauvreté : 35,3%
  • 1 284 logements sociaux (taux de rotation 7,7%)

Le projet de rénovation urbaine du Canal a démarré il y a près de 10 ans suite au départ de l’Hôpital Sud francilien. Le 1er programme a rempli ses 2 objectifs : offrir de nouvelles conditions de vie avec la réhabilitation de nombreux logements sociaux, et renforcer le sentiment d’appartenance au quartier avec de nouveaux aménagements et la création d’espaces fédérateurs comme un centre socio -culturel, un pôle enfance ou une maison de santé. Le nouveau projet va permettre d’achever la transformation du quartier avec de multiples requalifications et la mise en service du TZEN 4.

Rappel des chiffres du PRU

  • 64 000 000 € HT investis
  • Participation de l’ANRU à hauteur de 14 166 000 €
  • Démolition de 80 logements
  • 660 logements réhabilités
  • 1400 logements résidentialisés

Les enjeux et objectifs

  • Achever le changement d’image du quartier : réhabiliter le parc social non encore traité, diversifier l’offre de logements via le projet de déconventionnement de logements sociaux et la création de 1600 logements dans le cadre de la ZAC Les Horizons et réhabiliter des équipements ;
  • Recréer le « grand » quartier du Canal ;
  • Aménager le Parc du Bois de mon Cœur et la place Cocteau ;
  • Affirmer la polarité commerciale à l’échelle du « Grand » Canal : la place de l’Orme à Martin.

Budget

  • 13 millions d’euros HT tous maîtres d’ouvrage confondus
  • 5,5 millions d’€ de crédits de l’ANRU

Calendrier

  • 2021 – 2022 : réhabilitations de logements locatifs sociaux ;
  • 2020 – 2023 : réaménagement des espaces publics ;
  • 2020-2022 : requalification des équipements publics ;
  • 2024 : mise en service du TZEN 4.

Parc aux Lièvres – Bras de fer

Le projet du Parc aux lièvres/Bras de Fer est sûrement le plus emblématique de Grand Paris Sud. Ce quartier sur dalle construit en plein champ et caractéristique du rêve urbain de la fin des années 60 avait besoin d’être réinventé. Depuis plus de dix ans, ce quartier est entièrement repensé autour des besoins des habitants.

Chiffres clés

  • 2 272 habitants
  • Part des moins de 25 ans : 44%
  • Taux de scolarisation des 16-24 ans : 54,8%
  • Taux de pauvreté : 32,4%
  • 860 logements sociaux
  • Taux de rotation des logements sociaux : 3,6%

Le quartier du Parc aux Lièvres concentre près de 10000 emplois et des grandes entreprises comme le Centre hospitalier sud francilien, SAFRAN –SNECMA et le Génopole. Premier quartier de la ville nouvelle construit dans les années 1960, il est aujourd’hui bien irrigué par les transports en commun avec la gare RER D et demain le TZEN 4. Principal enjeu du renouvellement : redonner au quartier une échelle humaine.

Les enjeux et objectifs

  • Désenclaver le quartier en réorganisant l’ensemble immobilier depuis le sol naturel, en restructurant le réseau ferroviaire et les liaisons douces ;
  • Développer la mixité sociale et améliorer les conditions de l’habitat en démolissant une part significative du parc social, en rénovant le parc social conservé avec une nouvelle architecture et une réduction de l’empreinte carbone, en construisant près de 660 logements (et 1100 dans toute la ZAC) ;
  • Adapter l’espace urbain à l’échelle du piéton, en diminuant la taille des îlots, en valorisant la trame végétale, en réaménageant les espaces publics, en laissant une place importante au chemin de l’eau ;
  • Rassembler et moderniser les équipements publics du quartier permettant des échanges entre les services et redimensionner les équipements scolaires et péri-scolaires.

Budget

  • Près de 141 millions d’euros
  • 51 millions de crédits de l’ANRU

Calendrier

2022-2023

  • Fin de la démolition de la dalle : fin 2023
  • Fin des requalifications des logements existants : fin en 2021

Pyramides Bois Sauvage

Les premiers habitants s’inscrivaient comme militants et porteurs d’un rêve urbain. Le nouveau programme de renouvellement puise dans l’esprit de ses pionniers et replace la mixité sociale au centre de l’urbanisme pour donner à ces deux quartiers une nouvelle image.

  • Un quartier riche d’un patrimoine architectural remarquable ;
  • Des actions démarrées dans les PRU 1 à poursuivre et à consolider : réhabilitation du parc social et de nombreux équipements publics ;
  • Un seul périmètre, mais deux quartiers encore bien distincts qui ne bénéficient pas de la même attractivité.

Chiffres clés

  • 12 722 habitants
  • Part des moins de 25 ans : 45,1%
  • Taux de scolarisation des 16-24 ans : 59,3%
  • Taux de pauvreté : 35,9%
  • 2 437 logements sociaux (taux de rotation 7,2%)

Les enjeux et objectifs

  • Désenclaver le quartier : en créant de nouvelles voiries etpoursuivant les travaux de requalification des espaces publics ;
  • Diversifier le parc immobilier avec, comme objectif, un quartier populaire capable d’accueillir toutes les catégories sociales ;
  • Rendre le quartier le plus attractif possible autour des équipements et des commerces et en s’appuyant sur le parc des Loges comme nouveau pôle de centralité fédérant les deux quartiers et en poursuivant les opérations de réhabilitations du parc social et en accentuant l’accompagnement du parc privé dégradé ;
  • Créer une trame verte, support de biodiversité et d’usages multiples pour les habitants.

Budget

  • 42 millions d’euros HT tous MOA confondus
  • 14 millions d’euros de crédits de l’ANRU

Calendrier

  • 2020 – 2022 : études pré-opérationnelles du NPRU après la contractualisation avec l’ANRU
  • 2022 : démarrage des travaux

<strong>Installation de la passerelle Place des Miroirs en vidéo</strong>

Ce contenu vous a-t-il été utile ?