Chargement...

©2022 grandparissud.fr
Tous droits réservés

Corbeil-Essonnes

Événements passés

Venez travailler la relation "parent-enfant" à travers la confiance, l'entraide et la prise de risques grâce à des exercices de cirque

Le cinéma Arcel participera à la 3ème édition du Festival Télérama Jeune public, du 13 février au 5 mars 2019.

Pour les enfants entre 3 et 8 ans - Un vrai petit déjeuner sera servi aux enfants

Le ciné-goûter, c'est un grand classique de l'animation et un goûter pour 4 €

Redouanne Harjane nous emporte dans un monde habité par une douce folie où l'absurde et l'étrange transcendent notre quotidien, le tout porté par une écriture poétique et musicale. Redouanne se questionne sur les maux de notre époque avec une sensibilité qui n'appartient qu'à lui : Le sexe, la vie, l'amour, la violence, le temps, la famille, la technologie…Notre quotidien est revisité par ce personnage observateur dont la maladresse n’est que celle de son époque.

« Qu’est-ce que les femmes désirent le plus au monde ? »

Jérémy et les adhérents des ateliers Salsa de la MJC Fernand Léger - Centre social vous proposent une soirée au rythme de Cuba, de Porto-Rico et autres.

Dans le cadre du Festival Télérama Jeune public, pour voir ou revoir des films Jeune public de 2018 et découvrir un film en avant-première

Un film de Mike Mitchell, USA, VF, animation, durée : 1h30

Les meilleurs athlètes de la lutte libre française à Corbeil-Essonnes !

Le nouveau spectacle d'Alexis Michalik (Le porteur d’Histoire, Edmond, Le cercle des illusionnistes...) nous plonge une fois de plus dans une incroyable histoire à tiroirs, cette fois-ci dans l’univers carcéral. Attention, c’est très fort !

Proposé par l'association Zanmi Tanbou, en collaboration avec Marie Louise Sambin de l'assocation "Le Baobab"

Le lycée général et technologique ouvre ses portes ce samedi 16 février, de 9h à 13h, pour les BTS et la CPGE TSI.

Mohamed n’apprend à lire et à écrire qu’à 21 ans et cela devient sa principale nourriture. Des années plus tard, il ne se contente plus d’avoir vécu la pauvreté et de l’avoir combattue au couteau, il décide de la dire. Dans la vérité du vécu, avec la simplicité des premières émotions, naît ce texte nu qui raconte une vie sans tendresse, une vie sans pain.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus