Chargement...

©2022 grandparissud.fr
Tous droits réservés

Retour

Conseil de développement

  • Conseil de développement

QU'EST-CE QUE LE CODEV ?

Le Conseil de Développement (CODEV) de Grand Paris Sud est un espace de travail et de contributions citoyennes entre les différents acteurs de la communauté d’agglomération. Son ambition est d’associer le plus grand nombre de citoyens à sa réflexion concernant les contributions qu’il porte en direction des élus sur tout sujet relatif au périmètre communautaire.

REJOIGNEZ-NOUS !

Le CODEV recrute* !

*à l’exception des élus locaux et communautaires du périmètre de l’Agglomération.

Le CODEV propose au Conseil communautaire des préconisations pour répondre aux attentes des habitant.es, en étroite relation avec les acteurs du territoire, les élus et les services de Grand Paris Sud.

Sous différentes formes (ateliers, débats, enquêtes, visites de terrain…) et à partir de leur expérience et de leur expertise d’usage, les membres du CODEV contribuent à l'élaboration des politiques publiques de l'Agglomération.

Envie d’apporter votre pierre à l'édifice dans les actions de Grand Paris Sud ?

Pour rejoindre le CODEV, rien de plus simple !

Remplissez ce formulaire :

Formulaire d'inscription

Contactez-nous par mail :

codev@grandparissud.fr

Ou envoyez-nous un courrier au :

Conseil de développement de Grand Paris Sud

500, Place des Champs-Elysées – BP62

91054 Evry-Courcouronnes

ILS TÉMOIGNENT !

Lionelle REYNES-MARTIN, co-présidente du CODEV (cadre dans la fonction publique, Soisy-sur-Seine)

« J’ai vu un article sur le CODEV dans le magazine de l’agglo et cela m’a interpellée. Je me suis dit : On peut apporter sa pierre à l’édifice des politiques publiques. L’échelle de Grand Paris Sud me convenait car c’est mon territoire.

J’avais très envie de réfléchir à une identité forte pour ce territoire qui intéresserait autant les jeunes de Grigny que les agriculteurs de Réau. Si on regarde le street art, il se passe des choses !

L’agglo nous offre une vraie place et nous sommes bien soutenus par le service Participation citoyenne. Cette opportunité est à saisir pour travailler plus ensemble, élus, services et habitants ».

Florent MOURIOT, co-président du CODEV (gérant de société à Corbeil-Essonnes)

« J’ai aussi candidaté suite à la parution d’un article.

L’échelle de l’agglo est intéressante car, à mon sens, elle est idéale pour apporter au territoire des préconisations à partir de nos expériences de notre vie quotidienne : on y vit, on y fait nos courses, on va à la piscine, au théâtre, au cinéma …

Notre ambition, c’est de faire des propositions concrètes en amont, et pas que de donner notre avis dès lorsqu’une décision est prise.

Il s’agit d’une vraie démarche de co-construction avec les élus, les services de l'agglomération et les habitants sur les grandes orientations des politiques publiques ».

ÉVÈNEMENTS

La conférence a mobilisé des moyens d’animation innovants, permettant, par visioconférence, de valoriser la participation et l’expression de tous les participants ainsi que la co-construction.

L'intervention de Sol & co s'est déroulée par visioconférence et a été animée par Anne BLANCHART  (présidente et co-fondatrice de Sol & co, urbaniste et docteure en urbanisme et sciences du sol) en deux temps :

• Un temps d’intervention pédagogique qui a permis à Sol & co de présenter des généralités relatives aux sols (définition, composition, diversité des sols, etc.) mais aussi de faire des retours d’expériences portées sur les résultats du doctorat d'Anne BLANCHART. Ce dernier parle de la prise en compte et la considération de la qualité des sols dans la planification territoriale et l’urbanisme opérationnel, ainsi que des résultats de divers programmes de recherche (Sols urbains et projets d’aménagement – SUPRA ; Intégrer la multifonctionnalité des sols dans les documents d'urbanisme – MUSE ; etc.) ;

• Un temps d’échange qui a permis aux participants de poser leurs questions et à Sol & co d'y répondre. Une co-construction d’une méthodologie de considération de sols dans le cadre de l’élaboration du SCoT du GPS (cas d’étude pratique) a été enclenchée.

Nous remercions chaleureusement Anne BLANCHART d'avoir animé cette conférence.

Enfin, vous pouvez retrouver ci-dessous le document projeté au cours de la visioconférence :

Pour voir tous nos évènements, cliquez ici.

ACTUALITÉS DU CODEV

11 avril 2022 : World café "Education à l'Alimentation"

Le 11 avril 2022 à la maison de l’environnement de Grand Paris Sud, le groupe de travail agriculture et alimentation du Conseil de Développement a organisé une journée spéciale sur la thématique de l' « Education à l’Alimentation ».

Cette journée s’est articulée en trois temps :

- A 17h, une visite de la maison de l’environnement de Grand Paris Sud

- A 18h, une réunion du CODEV avec l’équipe éducative de la maison de l'environnement pour échanger sur l’Education à l’Alimentation

- A 19h, le world café qui s’est déroulé autour d’un buffet dinatoire. Cet atelier avait pour objectif de construire des préconisations d'action sur les questions de l’Education à l’Alimentation. Une question orientait le débat : « comment faire pour que l’Education change le regard et les pratiques des citoyens sur l’Alimentation ? »

A l'issue de cet atelier, 12 préconisations d’action ont été faites. Pour les lire, vous pouvez cliquer sur le bouton ci-dessous !

Le CODEV tenait à remercier l'équipe éducative de la maison de l'environnement pour la richesse de son accueil sans lequel ces préconisations n'auraient pas été faites.

17 février 2022 : des idées pour lutter contre la précarité alimentaire !

Suite à sollicitation du Conseil national de l’alimentation (CNA) et de la Commission nationale du débat public (CNDP), le CODEV de Grand Paris Sud a organisé un débat au cours duquel les participants ont eu à faire des propositions autour d’une seule question : "Que faut-il faire pour que chaque personne ait un accès digne à une alimentation suffisante et de qualité ?".

C’était le jeudi 17 février 2022, au siège de la communauté d’agglomération - site d’Evry-Courcouronnes. Une quinzaine de personnes - CODEV et grand public associés, dans une logique « aller vers » - y ont participé.

Durant une heure trente, chacune, chacun a travaillé, d’abord individuellement, puis collectivement, pour proposer au final 17 contributions concrètes (voir ci-dessous). Celles-ci ont pour but d’éclairer les travaux du CNA qui doit formuler des préconisations pour mieux prévenir et lutter contre la précarité alimentaire. L'avis est attendu pour l'automne 2022.

Les contributions (sans leur développement) :

1. Afficher le coût des produits pour en comprendre les marges et les intermédiaires dans un objectif de réduire les coûts globaux des produits ;

2. Partage entre voisins, soutenir les citoyens et citoyennes, les associations…

3. Que l’Etat soutienne l’agriculture et garantisse les prix ;

4. Que l’Etat fasse des campagnes de sensibilisation sur la précarité alimentaire ;

5. Une sécurité sociale de l’alimentation, comme un risque ;

6. Mettre en place un plan national de création d’épiceries sociales et solidaires ;

7. Précarité alimentaire VS précarité logement : Comment faire pour que chacun puisse prendre en charge son alimentation, en être acteur ?

8. Mettre en œuvre une politique pour développer l’agriculture biologique ;

9. Permettre à tout citoyen d’accéder à un jardin potager ;

10. Développer les épiceries solidaires, lieux bienveillants et conviviaux ;

11. Allègement des démarches administratives quand il s’agit d’aide alimentaire ;

12. Coordonner l’action des acteurs (du producteur au consommateur) ;

13. Lier alimentation et santé dans l’organisation générale de la société ;

14. Créer des cantines de quartier ;

15. Quartiers populaires : créer de l'activité économique autour de l’alimentation, génératrice de richesse et permettant l’augmentation du pouvoir d’achat ;

16. Chaque territoire, au prorata du nombre d’habitant, doit disposer d’une ou plusieurs épiceries solidaires ;

17. Déculpabiliser le message sur « la bonne alimentation » ;

Cette « parole citoyenne », une fois analysée et synthétisée, sera également restituée à la Communauté d’agglomération qui porte actuellement une stratégie « Alimentation ». À noter que ce débat a également contribué aux travaux du CODEV qui s’est saisi de cette question (voir les travaux du groupe « Agriculture/Alimentation »). Et bien évidemment, vous retrouverez ci-dessous les contributions dans leur intégralité.

Le Conseil de développement et le service Participation de la Communauté d’agglomération de Grand Paris Sud tiennent à remercier celles et ceux qui se sont impliqués dans ce débat.

Et la suite ? Partout en France, et cela jusque mi-mars 2022, des débats similaires sont organisés. Les résultats (avis du CNA) sont attendus pour l’automne 2022.

Info+
Les documents de facilitation graphiques du CNA qui ont servi au débat :

Planche-1-Precarite-alimentaire-definition.pdf




22 janvier 2022 : balade du CODEV à Soisy-sur-Seine

Le 22 janvier dernier, le CODEV organisait sa première balade de l'année intitulée « Entre Seine et forêt ». Ça se passait à Soisy-sur-Seine, en présence d'Elisabeth Petitdidier, première maire-adjointe de la ville Soisy-sur-Seine et d'Aurélie Gros, maire de Coudray-Montceaux et vice-présidente en charge de la démocratie participative et du parc naturel urbain de Grand Paris Sud. Nos deux élues locales ont saisi l'occasion de cette balade pour présenter leurs vœux 2022 aux membres du CODEV.

C’est sur une idée originale de Lionelle Reynes-Martin et Florent Mouriot, co-présidents du CODEV, et dans le respect des gestes barrières, que nous nous sommes donnés rendez-vous sur les bords de Seine, point de départ de cette balade. Pourquoi une telle balade ? Un des objectifs de cette balade est de permettre aux membres du CODEV de partir à la rencontre du territoire et de ses habitants. D'autres rendez-vous seront programmés tout au long de l'année.

Lors de cette balade, organisée par Florent le soiséen, nous avons abordé différents sujets concernant les groupes de travail du CODEV. Dans un premier temps, nous avons sillonné une partie des dix hectares d'espaces verts non utilisés. Cette zone inondable, dû au débordement du fleuve, est une zone non-constructible sur laquelle il est envisageable d'effectuer des aménagements particuliers pour en faire une terre agricole.

Dans un second temps, la balade s'est faite « côté ville » en passant par le parc du Grand Veneur et sa grotte.

Cette escapade s'est achevée par un verre de l'amitié dans le parc de l’ancienne mairie. Nous tenons d'ailleurs à remercier la ville de Soisy-sur-Seine qui a mis à notre disposition des locaux adaptés à la situation. À l'heure du renouvellement du CODEV et de l'amélioration de la situation sanitaire, cette promenade a contribué à insuffler une nouvelle dynamique de groupe. À suivre...


27 octobre 2021 : le CODEV visite le jardin partagé de « l’association pour favoriser l’égalité des chances » (APFEC) à Corbeil-Essonnes

Le mercredi 27 octobre 2021, des membres du CODEV ont eu l’opportunité de visiter le jardin de l’APFEC au relais citoyen des Tarterêts situé au 21bis avenue Léon Blum de Corbeil-Essonnes. La visite s’est ensuite poursuivie sur le site de compostage de l’association Bakakaka et par la présentation du projet de ressourcerie de l’association « l’Attribut » situés à l’Allée Aristide Briand.

Dans un premier temps, le CODEV a pu s’informer sur l’APFEC et son jardin. Là, les membres ont observé que les actions de l’APFEC favorisent l’égalité des chances, la mixité sociale, la lutte contre les discriminations, les relations inter-quartier et bien d’autres encore. Le jardin, un espace test en permaculture urbaine permet un mode d’agriculture durable qui imite le fonctionnement des écosystèmes naturels. Il se veut respectueux de l’humain et de la biodiversité.

Lors de cette visite, le CODEV a pu constater que ce projet est aujourd’hui bien structuré et que ses actions sont reconnues d’utilité publique par les différentes instances communales et départementales. L’association souhaiterait s’appuyer sur ces supports pour pérenniser ses actions dans l’avenir. En effet, les fonds actuels de l’association ne permettent pas sa pérennité. Toutefois, elle bénéficie du soutien du bailleur qui apporte une nette amélioration du cadre de vie et du lien entre les résidents.

Dans un second temps, le CODEV a pu s’informer davantage sur le site de compostage de l’association Bakakaka, fort lui aussi de valeurs écologiques et durables. Concrètement, il s’agit d’une expérimentation de l’agglomération qui recueille des informations sur la gestion des biodéchets. Pour cela, 22 familles ont été sélectionnées pour alimenter les 5 bacs de compostage qui s’y trouvent.

Pour terminer cette journée, le CODEV a rencontré l’association l’Attribut qui porte un projet de ressourcerie éphémère à Corbeil-Essonnes. Cette ressourcerie éphémère, située Allée Aristide Briand, a vu le jour sous l’impulsion d’un aménageur, qui, plutôt que d’y mettre un système de gardiennage, a signé un contrat de location avec l’Attribut. Elle ouvrira ses portes début décembre.

Pour plus de détails concernant cette visite, cliquez sur ce lien qui mène au compte-rendu de la journée :

L'IDENTITÉ DU CODEV

Qui sommes-nous ?

Le CODEV est une instance citoyenne indépendante constituée de citoyens concernés et volontaires issus des diverses composantes de l’agglomération Grand Paris Sud. Ces derniers n’attendent que vous pour conforter leurs compétences et renforcer leur capacité d’actions.

Votée à l’unanimité par le Conseil Communautaire en juin 2021, une délibération précise les missions du CODEV et ses moyens d’action, traduisant la volonté des élus d’en faire une instance partenaire de l’agglomération essentielle à la participation citoyenne SUR et POUR le territoire.

Que faisons-nous ?

Sous différentes formes (ateliers, débats, enquêtes,…), le CODEV co-construit des contributions en étroite relation avec les acteurs du territoire, les citoyens, les élus et les services de l’Agglomération.

Il a pour mission d’apporter une expérience et une expertise d’usage afin de proposer des préconisations pour que les politiques publiques soient en phase avec les attentes des habitants.

Comment fonctionnons-nous ?

Sous l'impulsion d'une co-présidence paritaire, le CODEV est organisé sous forme de groupes de travail thématiques, où chacun peut, selon ses compétences, ses disponibilités et ses envies, trouver sa place (veille, animation d’ateliers, enquêtes,…). Dans son ADN, le CODEV est soucieux de recueillir l’avis du plus grand nombre, notamment de celles et ceux qui sont éloignés de l’institution. Aussi, contribue-t-il à créer un espace de dialogue permanent. Il co-organise des visites, des rencontres, des événements thématiques…

Une des forces du CODEV est de se former en permanence aux techniques de la participation citoyenne ainsi que sur les thématiques qu’il aborde (ex : les grands dossiers structurants tels que le schéma de cohérence territoriale (SCoT), l’alimentation saine, les déchets, la transition écologique et sociale…).

NOS CONTRIBUTIONS ET PUBLICATIONS

Le CODEV est organisé avec une assemblée plénière, plusieurs groupes de travail thématiques à géométrie variable selon les sujets à traiter. Dans cette section, retrouvez les contributions et les publications du CODEV qui ont pour vocation d'appuyer les réflexions des élus ou à animer le débat public sur les enjeux de l'agglomération.

N'hésitez pas à prendre contact avec nous si vous souhaitez prendre part au débat !


Dépôt sauvage

Délibération

NOUS CONTACTER

RENSEIGNEMENTS

Pour toute question, adressez-vous à Eric COQUELIN, accompagnateur du Conseil de développement :
E-mail : codev@grandparissud.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus